Traque des pro-Gbagbo : La Dst établit une liste noire disponible à l’aéroport

Vendredi 13 Avril 2012 - 04:39


Traque des pro-Gbagbo : La Dst établit une liste noire disponible à l’aéroport
Les partisans du Président Gbagbo ont encore des jours noirs à vivre sous le régime Ouattara. Selon la publication français La Lettre du Continent n°633 du 12 avril 2012, « une liste noire des personnalités pro-Gbagbo destinée aux autorités policières présentes à l’aéroport d’Abidjan » a été dressée par la Direction de la surveillance du territoire (Dst) dirigée par le lieutenant-colonel Inza Touré. Les personnes ainsi visées sont soit interdites de sortir du pays, soit arrêtées à l’aéroport dès leur arrivée pour interrogatoire. Ça été le cas, on se rappelle, de Laurent Akoun, secrétaire général du Fpi (à son retour d’Accra), de Me Ange-Rodrigue Dadjé, avocat de Simone Gbagbo (de retour du Togo), de Franck Guéi, ex-ministre des Sports sous Gbagbo et fils de feu le général Robert Guéi. Tous ont été arrêtés et conduits dans les locaux de la Dst à Cocody pour interrogatoire. Par ailleurs, La Lettre du Continent cite le cas « d’Ousmane sy Savané, Dg de l’agence de communication Cyclone de Nady Bamba, seconde épouse de Laurent Gbagbo » arrêté à son bureau par la Dst et jusqu’à présent incarcéré. A en croire la publication, « plusieurs militants de la Fesci sont en outre détenus depuis cinq mois sans jugement. » Il y a aussi le cas de hauts fonctionnaires qui « ne semblent pas échapper à ce régime extrajudiciaire. Sous-préfet de la ville de Dabou, près d’Abidjan, Chantal Paha, a subit plusieurs semaines de détention pour une affaire de vol d’état civil dans sa circonscription », soutient la Lettre du Continent. Notre Voie s’en était fait l’écho. Mme Paha a été libérée en début mars. D’autres cadres, tels l’homme d’affaires Gahi Kagnilé et l’administrateur civil, Dodo Nahounou « passent actuellement leurs jours entre quatre murs sans comprendre pourquoi », selon la Lettre du Continent. Pour le journal français, la Dst de Côte d’Ivoire « n’a rien à envier à la sinistre Agence nationale de renseignement (Anr) togolaise.» « En quelques mois, poursuit-il, cette branche des services secrets a battu tous les records d’auditions et d’arrestations de personnalités, y compris de journalistes, suspectées d’hostilité envers le régime d’Alassane Ouattara ». La Lettre du Continent croit savoir que des diplomates, tels que l’ambassadeur des Etats-Unis, Philip Carter III, se montrent très préoccupés « par le sort réservé aux individus mis au secret durant plusieurs semaines sans assistance juridique ». Le journal affirme, en outre, que contrairement aux autres services de la Police nationale qui rendent comptent à leur Dg, le général Brédou N’Bia, « le patron de la Dst, le lieutenant-colonel Inza Touré, ne rend compte qu’au ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko. »

Coulibaly Zié Oumar


Source Notre voie du 13 avril 2012




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !