Transfèrement de Simone Gbagbo: Une délégation de la Cpi à Abidjan

On ne mettra plus longtemps pour connaître la suite du mandat d’arrêt lancé contre Simone Gbagbo et son transfèrement réclamé au gouvernement ivoirien par la Cour pénale internationale (Cpi).

Jeudi 6 Décembre 2012 - 05:49


Fatou Bensouda, procureur de la CPI
Fatou Bensouda, procureur de la CPI
C’est ce qu’a laissé entendre le ministre de la Justice et des droits et de l’homme, Gnénéma Coulibaly. Dans l’après-midi du mercredi 5 décembre 2012, il a reçu en audience une délégation de la Cpi conduite par Hamdi Ba, chef de la section de la coopération de l’instance judiciaire, à son cabinet sis au Plateau.
Durant près de deux heures, l’autorité gouvernementale et ses visiteurs ont échangé. À en croire le ministre ivoirien, il a été question pour la Cpi « de renouer le contact avec nous ». « Avec le changement de certains animateurs du gouvernement, il était utile que nous reprenions langue pour regarder ensemble l’état de la coopération que nous pouvons faire les jours à venir ».
Concernant le cas Simone Gbagbo, un journaliste a voulu savoir si le balbutiement du gouvernement devant l’invitation de la Cpi à livrer l’ex-Première dame ne cache pas une erreur dans le transfèrement de Laurent Gbagbo à La Haye, vu que les deux sont poursuivis pour les mêmes chefs d’accusation.
En réponse, le ministre a indiqué que « très bientôt, la position officielle de la Côte d’Ivoire sera connue sur le dossier ». Selon lui, le gouvernement, après avoir pris acte de la levée des scellés sur le mandat d’arrêt délivré contre Simone Gbagbo, travaille. « Nous avons dit que nous allions réagir. Ce sont des consultations que nous devons faire, nous devons pouvoir maîtriser l’ensemble du dossier et ses contours avant que nous ne nous exprimions sur le contour du dossier. Nous sommes en train de travailler, la preuve, nous recevons une délégation de la Cpi », a-t-il dit. Idem pour les procès des autres cadres pro-Gbagbo emprisonnés.
A ce sujet, il a affirmé que « les choses commencent à se mettre en place, les enquêtes avancent considérablement, nous pensons que d’ici la fin du premier trimestre 2013, nous aurons de bonnes nouvelles sur ce sujet, des procès, bien entendu ».
 
César DJEDJE MEL
 
Publié le par César DJEDJE MEL
Source: Soir info
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !