Tournée de mobilisation pour le congrès du Pdci / KKB à Gagnoa : ‘’Si après Bédié, c’est Bédié, c’est que c’est grave pour le PDCI’’

Lundi 23 Septembre 2013 - 07:20


Tournée de mobilisation pour le congrès du Pdci / KKB à Gagnoa : ‘’Si après Bédié, c’est Bédié, c’est que c’est grave pour le PDCI’’
Dans la bataille qui se profile à l’horizon pour le contrôle du Pdci, le candidat déclaré Bertin Kouadio Konan est à la conquête des électeurs dans le pays profond. Le samedi 21 septembre, il était à Gagnoa et à Daloa. Dans la capitale du Goh, à l’espace Midruide, il s’est entretenu avec les secrétaires de section de Gagnoa et d’Oumé. Après les civilités d’usage, il est rentré dans le vif du sujet pour exprimer les motivations qui sont les siennes depuis qu’il a décidé de briguer la présidence du plus vieux parti. Pour KKB, on ne peut pas prôner le rajeunissement et le renouveau, thème du futur congrès et confier encore les destinées du Pdci à Henri Konan Bédié. ‘’ J'aimerais vous remercier pour cette grande mobilisation en dépit des menaces dont vous avez été l'objet depuis l'annonce de ma venue ici. Le PDCI ne peut pas continuer ainsi. Ne vous inquiétez pas, les dix-huit millions seront payés et à temps. Rassurez-vous, tous les secrétaires de sections prendront part à ce grand rendez-vous. Si après Bédié, c'est Bédié, c'est que c'est grave pour le PDCI. Parce qu’après Houphouët, c'était Bédié. Notre parti ne peut pas disparaître du fait d'une seule personne. Si je suis président du PDCI-RDA, je ferai en sorte que les secrétaires de section ne deviennent pas des moutons’’, a dit KKB qui tentait ainsi de rassurer les secrétaires généraux après les résolutions du dernier bureau politique qui a arrêté les conditions d’éligibilité. En retour, au nom des secrétaires généraux de section, il est revenu à M. Zadi de mettre KKB en confiance en ces termes : ‘’ Vous êtes comme une bible pour nous. On vous admire pour votre courage et pour la vérité que vous prônez. Sachez que vous avez tout notre soutien. Vous avez l'assistance de Dieu et il vous recevra dans sa main droite. Allez-y en paix président’’.

‘’Dites à Bédié de céder la place maintenant’’
A Daloa où il s’est rendu l’après-midi, un accueil chaleureux lui a été réservé. Au cours des échanges le secrétaire de section de Gboguhé II, Ibo Dodo Ernest s’est dit prêt à soutenir l’actuel président de la Jpdci. ‘’ Vous êtes notre fils. (…) Votre campagne ne devrait pas se faire ici, allez-y faire votre campagne ailleurs, nous sommes avec vous. Dites à Bédié de céder la place maintenant», a dit M. Ibo. Ragaillardi par ces propos KKB a exhorté ses hôtes par cette image : ‘’Je suis comme le médecin. Je dis voilà ce qui peut vous guérir. À vous de choisir. Je pars confiant d'ici’’.

SD (Infos : cellule Com)

Publié le lundi 23 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !