Touré Mamadou à propos du Rhdp : Si nous perdons le pouvoir, on n'aura plus les moyens

CIVOX.NET
Lundi 5 Septembre 2016 - 10:52


 
 
 
 
       

Le Conseiller du président de la république Mamadou Touré membre du directoire du RHDP et porte parole du RDR était chef en mission le samedi 3 septembre 2016 pour l’installation de la coordination RHDP des communes de Gagnoa, de Guiberouha et Ouragahio et les sous préfectures de Gagnoa, Guiberouha, Galebre, Dignago, Seriho, Ouragahio, Bayota et Gnagbodougnoa. Il avait ses côtés M. Koné Issa du PDCI. Cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs cadres et autorités de la région à savoir: M. Dakoury Tabley ministre des eaux et forêts, M. Djédjé Bagnon Président du conseil régional, M. Medji Bamba maire de Gagnoa, M. André Logo coordonnateur régional du RHDP.

S’adressant aux coordonnateurs, il a indiqué que leur mission est d’atteindre tous les objectifs fixés par le Rhdp : « Le directoire du Rhdp, vous exhorte à ne jamais oublier l’essentiel, même quand vous êtes confrontés à certaines épreuves. Rien n’est plus grand que notre pays, rien n’est plus grand, que nous fassions en sorte que notre pays ne revive plus la parenthèse que nous avons connue entre 2000 et 2010. Rien ne vaut notre responsabilité devant l’histoire. Tous ces jeunes attendent de vous, que vous puissiez garantir la stabilité et la prospérité dans ce pays sur un long terme, et faire en sorte que ce pays puisse vivre dans la paix et dans la stabilité. Ce n’est pas nos petits calculs de cadres qui doivent l’emporter. Ce qui est essentiel aujourd’hui c’est la Côte d’Ivoire. Tant que nous sommes aux affaires au niveau du Rhdp, (je ne dis pas que tout est parfait, il peut exister des injustices, il peut exister des manquements) mais tant que nous sommes aux affaires, ces injustices peuvent être corrigées. Mais si nous perdons le pouvoir, on n’a plus les moyens de corriger ces injustices. C’est pour cela, que le Rhdp, doit continuer à se mobiliser, à se construire autour de nos Présidents ».

Il a mis à profit la rencontre pour appeler ses hôtes à s’approprier la mise en place de la nouvelle Constitution. Touré Mamadou a fait savoir que la démarche du Président Ouattara est légitime, démocratique et légale : « Le chef de l’Etat cherche le meilleur consensus. Affi N’Guessan dit qu’il n’est pas d’accord avec la création d’un poste de vice-président, mais les partis du Rhdp et d’autres organisations de la société civile sont pour la création d’un poste de vice-président. Affi N’Guessan dit qu’il n’est pas d’accord avec la création d’un Sénat, alors que d’autres partis politiques sont pour la création d’un Senat. Laurent Gbagbo soutenu par le FPI et les partis membres actuellement de l’AFD avait à l’occasion de l’élection présidentielle 2010 proposé la création d’un sénat. Affi veut-il nous dire, comme l’affirment certains dans son propre camp, qu’il est opposé à Laurent Gbagbo ? Maintenant, il y aura un référendum, s’ils sont majoritaires dans leur choix pour le « non », le chef de l’Etat va constater que le peuple a rejeté le texte qui a été proposé. Mais si la majorité des ivoiriens est d’accord avec le Rhdp, la Côte d’Ivoire aura une nouvelle constitution moderne, garantissant la paix et la stabilité. Voici ce qu’on appelle une démarche démocratique. C’est pour cela que vous ne devez pas vous laisser distraire par ceux qu’hier, dans les commissions constitutionnelles sont allés dire, que les candidats à l’élection présidentielle doivent avoir leur femme ivoirienne et de teint noir».

T.A.B





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !