Stéphanie Maupas: «La CPI, un grand désastre»

Jeudi 10 Mars 2016 - 22:36


Bensouda, Procureur de la CPI
Bensouda, Procureur de la CPI

Stéphanie Maupas est l’une des très rares journalistes se consacrant depuis plus de quinze ans au fonctionnement de la justice internationale. Installée à La Haye, elle a vécu et documenté tous ses soubresauts : fonctionnement laborieux du TPIY (le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslovie), ses procès loupés, interminables ou avortés (elle couvrit le procès du Serbe Milosevic), ses batailles internes, jalousies d’enquêteurs, batailles de magistrats…

Depuis 2002, Stéphanie Maupas suit à la loupe la Cour pénale internationale. Cette année-là, la CPI était une magnifique promesse, l’espoir de la fin de l’impunité pour les dictateurs, tyrans et chefs de guerre. Il lui revenait de poursuivre les auteurs de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Sa création était le résultat tant attendu d’années de féroces batailles diplomatiques qui avaient abouti en 1998 au traité de Rome, adopté par 120 États, malgré l’opposition farouche des États-Unis qui, avec seulement six autres États, votèrent contre.

Qu’est devenue cette promesse ? Elle s’est perdue et c’est bien ce naufrage d’une institution devenue arme aux mains de quelques États que documente de manière détaillée et rigoureuse Stéphanie Maupas dans le livre Le Joker des puissants, le grand roman de la Cour pénale internationale. Car le bilan est aujourd’hui affligeant. En presque quinze ans et après plus d’1 milliard de dollars de dépensés, la CPI n’a rendu que trois jugements, dont un acquittement. Son procureur a conduit vingt examens préliminaires, dont huit ont abouti à l’ouverture d’enquêtes. Toutes concernent . Lire la suite...




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !