Soutien du Pdci à la candidature unique de Ouattara: 500 mille militants de base mettent Bédié en garde !

Mardi 7 Janvier 2014 - 05:27


Au-delà des apparences trompeuses, le soutien du Pdci-Rda à la candidature unique d’Alassane Ouattara, dans le cadre du Rhdp, à l’élection présidentielle de 2014 est loin d’être un acquis. C’est l’idée maîtresse de la déclaration faite le samedi 4 janvier, à Ivotel Plateau, par Yao Konan Paul, cadre du Pdci et président du «Mouvement national Pdci-Rda ti’ yê adja» (Le Pdci-Rda est notre héritage ; en langue Baoulé) créé en 2008. C’était au cours d’une conférence de presse. En effet, Yao Konan Paul a convié la presse à cette rencontre pour, selon lui, se prononcer sur la question récurrente de la candidature unique du Rhdp lors de l’élection présidentielle de 2015. Plusieurs fois interpellé par la base, il a dit que c’était le moment crucial pour faire connaître la position du mouvement qu’il dirige, et qui revendique 500 mille membres à travers la Côte d’Ivoire pro- fonde. «Je suis un Akan pur et dur. Sur instructions de Ahoussou Kouadio alors directeur de campa- gne d’Alassane Ouattara au second tour et du ministre Allah Kouadio Rémi, qui m’ont dit que Bédié nous demande d’aider Alassane Ouattara à gagner pour que le Pdci ait la primature, j’ai sillonné le pays profond. Donc quand Bédié a parlé nous avons fait ce qu’il a dit. Mais aujourd’hui tout le monde voit ce qui se passe. Demain va-t-il nous dire encore de faire comme en 2010 ? S’il le fait, il connaîtra la honte de sa vie! Il va connaître la honte de sa vie qu’il n’oubliera pas. Non, je ne pense pas que le président Bédié qui est un homme de sagesse puisse faire cela !»Parole de Yao Konan Paul qui met en garde en des termes à peine voilés, en parlant, dit-il, au nom de 500 mille militants de base qui ne comprennent pas les tergiversations de certains hauts responsables de leur parti sur la question de la candidature unique au niveau du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix. En effet, selon le conférencier, lors des conclaves et du pré- congrès qui ont précédé le 12è congrès du Pdci qui s’est tenu à Yamoussoukro, il a été unanimement dit que Bédié garde la main pour maintenir la cohésion du parti. Mais que soit revue l’alliance des Houphouétistes en y opérant des réglages, parce qu’au niveau du Pdci l’on s’est senti lésé par l’allié au pouvoir. «Mais ces réglages n’ont jamais été faits. Le plus important pour nous était que le Pdci ait un candidat issu de ses rangs à l’élection de 2015. Dans les résolutions du congrès, il est écrit : le congrès exige que le Pdci ait un candidat issu de ses rangs. Notre mouvement s’est mis à la disposition de la direction du parti pour vendre son candidat le moment venu. Nous sommes surpris de voir des cadres de notre parti se constituer en comités de soutien à la candidature unique au niveau du Rhdp. Pour nous, cette façon de faire équivaut à la disparition du Pdci-Rda. Nous ne l’accepterons pas aujourd’hui ni demain !»,a martelé le président du «Mouvement national Pdci- Rda ti’ yê adja.»Il a refusé de croire qu’Henri Konan Bédié a trahi son serment, mais il reste tout de même certain que «l’héritage que Houphouët nous a laissé, ce que le Pdci-Rda a fait en Côte d’Ivoire, a été mal géré. A preuve, regardez tous ces partis politiques qui sont sortis du Pdci après la mort d’Houphouët», s’est-il indigné. C’est pourquoi, Yao Konan Paul a demandé sans ambages au président de son parti de respecter les textes qui régissent cette formation politique. Car il n’est pas question que le Pdci se fonde ou disparaisse dans un parti unique appelé Rhdp. «Alassane Ouattara a dit à Djékanou qu’il était le numéro 2 du Pdci. Pourquoi a-t-il quitté quand le numéro 1 est mort ? N’était-ce pas le moment pour lui de devenir le numéro 1 ? S’il est un héritier d’Houphouët comme il le dit, il est temps pour lui de revenir à la maison, plutôt que de vouloir faire disparaître le Pdci, la mémoire d’Houphouët», a précisé le conférencier. Il a prévenu que «si Bédié ne respecte pas les décisions du congrès selon lesquelles le Pdci doit présenter à la prési- dentielle de 2015 un candidat issu de ses rangs, nous aviserons !» Encore une autre fronde après les épisodes Kkb et Djédjé Mady ? Attendons de voir !

 Barthélemy Téhin
barthelemytehin@yahoo.fr
Source: LG Infos N°628 DU LUNDI 6 JANVIER 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !