Soutenir l'artiste Jah Prince en participant à l'enregistrement de son nouvel album

Jeudi 6 Février 2014 - 00:13


Soutenir l'artiste Jah Prince en participant à l'enregistrement de son  nouvel  album

Présentation détaillée du projet


Les porteuses du projet
 
Nous sommes Lucille, Marie- charlotte, Emma, Yu et Maëlly, membres de l’association JAHPS. Notre projet, est l'enregistrement du nouvel album d'un artiste complet (auteur, compositeur, interprète et musicien ) : Jah Prince.
 


Après "Prisonniers de Babylone": un second album
 
"Prisonniers de Babylone" est le titre de l'album auto-produit par Jah Prince et sorti dans les bacs en 2003. Cet album salué par la critique pour sa maturité est toujours d'actualité. Annonçait-il le passage difficile de l'artiste par la case prison (novembre 2012- octobre 2013), comme sur la pochette de l'album? 

 

Soutenir l'artiste Jah Prince en participant à l'enregistrement de son  nouvel  album


Toujours est il que si notre projet est apprécié du public, de vous donc, Jah Prince pourra rebondir de cette difficile expérience (en plus de son arrestation, l'artiste a été dépossédé de son matériel de musique et de sa production de CD en République de Côte d'Ivoire) et continuer de faire ce qu'il aime le plus: la Musique. Nous comptons sur vous pour que ce projet prenne vie!
 
Nouvel album
 
Jah Prince a plein de nouveaux sons dans la tête. Après onze mois d'enfermement dans des conditions plus que difficiles, quel ton va t-il donner à ce nouvel album? 
 
Jah Prince: 30 ans dans la musique
 
Jah Prince est l’un des pionniers de la scène reggae made in Africa, il commence sa carrière en 1977 période où le reggae roots battait son plein en France. Jah Prince a choisi le reggae afin de véhiculer  « un message pour la paix des nations ». Ses textes, il les écrit pour qu'enfin « l'Afrique se libère de ses chaînes et pour que cesse toute forme d'oppression ». 
 
Agé de 21 ans, il plaque ses études en génie civil pour la musique et entreprend le trajet retour : back to Zion ! Nous sommes 1985 et ses dread-locks jusqu’aux reins lui valent les foudres de l’ancien président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny. A l’époque Bob Marley n’était pas permit de venir en Côte d’ivoire lors de sa tournée africaine. Jah Prince est arrêté et détenu à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), il est relâché un mois plus tard mais dépourvu de ses locks rebelles ! Cet épisode a inspiré la chanson « Prisonniers de Babylone » et qui est une dédicace à tous les hommes abusivement emprisonnés. LIRE LA SUITE ...
 



Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !