Sommet européen du Cojep: Un pari gagné. Mobilisation réussie. Une importante résolution prise.

Lundi 30 Juillet 2012 - 08:28


Les conférenciers
Les conférenciers
Le Cojep France dirigé par Zap Krasso a tenu son pari ce vendredi 27 juillet 2012 en organisant le sommet européen de l‘Organisation. Avec le soutien de tous les mouvements de la résistance, les militants et sympathisants du Cojep se sont retrouvés à Saint Denis, dans la banlieue parisienne, dans un cadre de réflexion et d‘échange, autour du thème central «La diaspora dans la crise ivoirienne, quelle contribution dans lavènement dune société démocratique.» Ce thème central a été traité par deux principaux conférenciers. Il sagit notamment du professeur Gomez Coovi et du Docteur Boga Sako .
Avant lintervention des conférenciers, Zap Krasso, avec à ses côtés Patrice Kouté, président du Conseil Europe du Cojep, a adressé le mot de bienvenue à tous les participants, sans manquer de situer le cadre du Sommet. En prélude à lintervention des conférenciers, il y a eu une projection vidéo de lintervention du président du Cojep, Charles Blé Goudé. Pour cause de défaillance technique, seulement un extrait de son intervention a pu être entendu. Un extrait dans lequel le Président du Cojep salue tous les leaders de la résistance patriotique ivoirienne de la diaspora, ainsi que tous les leaders africains des mouvements qui sont installés en Europe et qui soutiennent «le combat pour la dignité de lAfrique». Un combat dont «Laurent Gbagbo est le porte-étendard», selon Blé Goudé, et qui «a dépassé les frontières ivoiriennes». Le leader du Congrès de la jeunesse panafricaine a également fustigé ce qui se passe à louest de la Côte dIvoire, sous le regard complice de la «Communauté internationale». Il a souligné le fait quun génocide est en cours à Duékoué depuis le début de la rébellion en 2002. Il na pas manqué dexprimer sa solidarité à toutes les victimes de la barbarie et de la cruauté du régime dramanien et de ses hommes. «Je voudrais marquer ma solidarité et celle de tous ceux avec qui je travaille au peuple Wê en particulier et à la Côte divoire en générale», a laisse entendre Charles Blé Goudé. Avant de sinterroger: «Jusquà quand lopinion internationale va-telle se taire?»
 
 
Boga Sako: «Il faut que Ouattara sache que jusquau dernier dentre nous, nous allons reconquérir notre pays.»
 
«La Côte dIvoire ne nous appartient plus», a martelé le Docteur Boga Sako. Cette situation nécessite le combat pour la reconquête du pays. Et pour reconquérir cette Côte dIvoire, dont les ivoiriens sont dépossédés, il leur appartient de résister. Il a dans ce sens évoqué lexemple du peuple dIsraël. Pour exister ce peuple a dû résister. Dans la cadre de cette résistance, il a lancé un appel a la mobilisation des ivoiriens, particulièrement ceux de la diaspora, qui ne doivent pas perdre de vue leur responsabilité dans le combat pour la libération de la Côte dIvoire. Cette libération simpose, selon le conférencier, pour mettre fin à lindépendance de façade que vit le pays et au pseudo-Etat qui le dirige. Ce combat de libération a également une dimension panafricaine. Car lAfrique, selon Docteur Boga Sarko, vit un paradoxe entre ses énormes richesses naturelles et la perpétuation de lesclavage que continuent de vivre ses fils et filles en Occident, à travers leurs conditions de travail et de vie. Une libération de lAfrique pourra donc mettre fin à ce paradoxe, en permettant aux Africains de vivre mieux chez eux.
Le Docteur Sako a dans son intervention martelé certaines vérités comme celle-ci: «A louest ce qui nous attend est une catastrophe. Les burkinabés viennent tuer nos parents pour prendre nos terres. (..) Si nous dormons ici en Europe, parce que nous estimons que nous avons une situation bien confortable: «jai mon épouse, jai mes enfants, jai mon boulot, jai.. jai.. jai...». Tu vas mourir avec ton «jai», parce que tu nauras pas vécu.»
Pour le Docteur Boga Sako, Ouattara ne partira pas par un Coup dÉtat, mais par laction révolutionnaire du peuple: «Ouattara sera surpris un matin par un peuple révolté déchaîné, débout et prêt à mourir pour reconquérir son pays.», a-t-il fait remarqué. Dans ce combat pour la reconquête de la Côte dIvoire, Docteur Boga Sako a proposé la diversification des moyens dactions. Mais le conférencier a beaucoup insisté sur lorganisation et l’’union des leaders de la résistance patriotique pour mieux mener le combat. Il a dans ce sens prôné la fin des querelles de leadership qui ne sont que «vanité, des vanités».



Le Bureau du Cojep
Le Bureau du Cojep
Professeur Gomez Coovi: «Les régimes totalitaires de tous les temps fonctionnent sur la base dun ressort psychologique qui est la peur de la mort.»
 
Dans son intervention, le Professeur Gomez Coovi a eu à souligner la sacralité de la résistance face à loppression. Selon le conférencier, Ouattara pense pouvoir vaincre la résistance de tout un peuple en semant la mort partout. Car «les régimes totalitaires de tous les temps fonctionnent sur la base dun ressort psychologique qui est la peur de la mort». Après avoir présenté et salué le combat pour la liberté mené par le président Laurent Gbagbo, le Professeur Gomez a identifié lennemi à combattre. Selon lui, « Lennemi cest le haute finance internationale, cest Georges Soros, ce sont les néo-conservateurs des Etats-Unis, dont Obama est un otage, cest le système de la Françafrique en générale.» Pour mieux mener le combat pour la liberté et réussir la mobilisation pour le 13 Août prochain à La Haye, le conférencier a fait trois propositions. Première proposition: la formation dun cortège unitaire avec des mots dordre fédérateurs, sous le signe de lunité daction. Deuxième proposition: La mise sur pied dune caisse panafricaine de solidarité pour la résistance. Troisième proposition: Une fédération des luttes africaines, bannissant les divisions tribales, nationales, et confessionnelles. Il na pas terminé son intervention sans rendre hommage aux leaders de la résistance patriotique pour le rôle que chacun deux continue de jouer dans la résistance. Il sagit Notamment du Blaise Pascal Logbo, Pacôme, Zégbé, Willy Bla et Abel Naki, et de tous les autres.
Avant lintervention des conférenciers, il a eu celle dAlain Toussaint. Il y a eu la également participation de différents artistes, dont Béni Bézi,  Mahély Ba, Maga Dindin, Gadii Céli, Serges Kassy et bien dautres. Tous ont su donner un air de gaieté  au sommet. Ce Sommet , faut-il le rappeler, était  placé sous le Co- parrainage du Dr Angenor Zahui, de M. Guy Rémi Gnali, de M. Jo. Mamadou et de Mme Willy Kakou.

Résolution du sommet

Les réflexions du sommet ont débouché sur une importante résolution définie en 18 points. Ces décisions sont les suivantes:
«1. Promouvoir et renforcer l’adhésion au principe de l’Etat de droit fondé sur le respect et la suprématie de l’ordre constitutionnel dans l’organisation politique de la Côte d’ivoire.
2. Interdire, rejeter et condamner tout changement anticonstitutionnel de gouvernement en Côte d’ivoire, comme étant une menace grave à la stabilité, à la paix, à la sécurité et au développement.
3. Promouvoir la création des conditions nécessaires pour faciliter la participation des citoyens, la transparence, l’accès à l’information, la liberté de presse et l’obligation de rendre compte de la gestion des affaires publiques.
4. Promouvoir les meilleures pratiques dans l’organisation des élections aux fins de stabilité politique et de bonne gouvernance.
5. Le respect des droits de l’homme et des principes démocratiques.
6. L’accès au pouvoir et son exercice, conformément à la Constitution et au principe de l’Etat de droit.
7. La tenue régulière d’élections transparentes, libres et justes.
8. La participation effective des citoyens aux processus démocratiques et de développement et à la gestion des affaires publiques.
9. Le rejet et la condamnation des changements anticonstitutionnels de gouvernement.
10. Le renforcement du pluralisme politique,
11. Eliminer toutes les formes de discrimination, en particulier celles basées sur l’opinion politique, le sexe, l’ethnie, la religion, ainsi que toute autre forme d’intolérance.
12. Renforcer les institutions politiques pour asseoir une culture de la démocratie et de la paix.
13. Créer les conditions légales propices à l’épanouissement des organisations de la société civile.
14. prendre des mesures pour établir et maintenir un dialogue politique et social, ainsi que la transparence et la confiance entre les dirigeants politiques et les populations en vue de consolider la démocratie et la paix.
15. Etablir des institutions publiques qui assurent et soutiennent la promotion de la démocratie et de l’ordre constitutionnel.
16. Adopter un code de conduite qui lie les partis politiques légalement reconnus, le gouvernement et les autres acteurs politiques avant, pendant et après les élections. Ce code contient un engagement des acteurs politiques à accepter les résultats des élections ou de les contester par des voies exclusivement légales.
17. Condamner les moyens anticonstitutionnels pour accéder au pouvoir tels que les putsch ou coup d’Etat contre un gouvernement démocratiquement élu, ou toute intervention de mercenaires ou de puissance étrangère pour renverser un gouvernement démocratiquement élu. Toute intervention de groupes dissidents armés ou de mouvements rebelles pour renverser un gouvernement démocratiquement élu.
18. Encourager la participation populaire et le partenariat avec les organisations de la société civile. »
Ce sommet a du cojep a également remarquable par la qualité par la grande mobilisation qu’il suscité.


ZEKA TOGUI


                                                    QUELQUES IMAGES DU SOMMET

 
 
 
 
 

Sommet européen du Cojep: Un pari gagné. Mobilisation réussie. Une importante résolution prise.

Sommet européen du Cojep: Un pari gagné. Mobilisation réussie. Une importante résolution prise.

Sommet européen du Cojep: Un pari gagné. Mobilisation réussie. Une importante résolution prise.




Tags : Gomez, Kouté, Krasso, sako, Zap

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !