Situation sociopolitique ivoirienne: Le NPR condamne la répression du pouvoir et exige des solutions adéquates aux revendications sociales

Lundi 25 Juillet 2016 - 00:05


Blaise Pascal Logbo, président du NPR
Blaise Pascal Logbo, président du NPR

DECLARATION DU FPI RELATIVE A LA SITUATION SOCIOPOLITIQUE IVOIRIENNE

 

1-Le Nouveau Parti pour le Rassemblement (NPR) juge , ces derniers temps, très préoccupante la situation sociopolitique de notre pays. Nous tenons à dégager notre position sur ce sujet à travers la présente déclaration.

 

2-Depuis quelques semaines notre pays est confronté à une situation sociopolitique marquée par des protestations plus ou moins violentes auxquelles l'Etat a répondu par la répression et des emprisonnements de manifestants.

 

3-Ce contexte est marqué par une violente répression des manifestations d'estudiantines de protestation contre la réquisition des résidences universitaires par l'Etat au bénéfice des participants des Jeux de la Francophonie devant ce tenir à Abidjan du 21 au 30 juillet 2017. A l'occasion de ces protestations, plus d'une trentaine d'étudiants ont été arrêtés et incarcérés à la MACA (Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan).

 

4-Cependant, la détermination des étudiants à faire opposition à leur délogement a fini par avoir raison de cette décision incongrue et injuste du gouvernement. Celui-ci a finalement fait le choix de renoncer à cette réquisition des résidences universitaires. Pourquoi avoir attendu toute cette manifestation de violence pour en arriver à une telle décision salutaire qui aurait pu être prise longtemps auparavant ?

 

5-Le vendredi 15 juillet, 3 militants du Front populaire ivoirien de la commune de Yopougon ont été arrêtés dans le quartier SOGEPHIA de ladite commune, alors qu'ils participaient à une cérémonie de signature de la pétition internationale pour la libération du président Laurent Gbagbo. A ces arrestations et emprisonnements qui s'en sont suivis, s'ajoutent des actes de barbarie policière ayant conduit à la confiscation de matériel et d'effets personnels de participants.

 

6-La situation sociopolitique reste également marquée par de vives et parfois violentes protestations des populations contre la cherté de la vie, le coût élevé de l'électricité et une fréquence jugée anormale des facturations de la consommation. Lors de ces manifestations survenues à Yamoussoukro, Daloa, Korhogo et Bouaké, certains manifestations se sont adonnés à des actes de vandalisme et de pillage ciblant des locaux de la CEI, des banques et des commerces, qui ont conduit le pouvoir à user de répression contre les manifestants.

 

7-Le NPR constate qu'il est récurrent dans la réaction de pouvoir de faire usage de répression en guise de réponse aux manifestants qui ne réclament qu'une amélioration de leur condition de vie par la mise en œuvre d'une véritable politique gouvernementale favorisant la réduction du coût de la vie dans un pays où la grande majorité de la population est frappée par une pauvreté de grande ampleur sans précédent.

 

8-Tout en déplorant les violences des manifestations, le NPR condamne la violente répression des manifestants par le pouvoir, en lieu et place de réponses adéquates et effectives à leurs légitimes revendications. Dans ce contexte social marqué par la souffrance de la majorité sous le poids de la misère, il est de la responsabilité des gouvernants d'apaiser le front social en ébullition par le dialogue et par des solutions réelles aux problèmes posés.

 

9-Le NPR , déplorant les morts et les blessés causés par ces manifestations de protestation, exige par ailleurs la libération des militants du F¨PI et des manifestants incarcérés dont la culpabilité dans les actes de violence, de vandalisme et de pillage n'est pas établie.

 

 

Fait à Paris le 24 juillet 2016

 

Pour le NPR

Le président Blaise Pascal Logbo

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !