Situation sécuritaire nationale: Sur 4000 ex-FDS rentrés d'exil, le régime ne reconnait que 27

Dimanche 22 Février 2015 - 19:24


Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi a dit ne reconnaître que 27 exFDS sur les 4000 qui sont rentrés d’exil suite à l’appel du chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara. C’est au cours du dernier séminaire-bilan du ministère dont il a la charge qu’il a fait cette déclaration. Si l’on s’en tient aux propos du ministre Paul Koffi Koffi, les 3973 autres militaires rentrés au bercail plus de trois (3) ans d’exil suite après à la crise post-électorale de 2011, n’ont jamais fait partie de l’armée ivoirienne. Par la même occasion, le ministre délégué à la Défense, a indiqué que l’effectif de l’armée ivoirienne est passé en trois ans, de 15 000 à 23 000 hommes. Pour rappel, après le renversement de Laurent Gbagbo en 2011 par les forces coalisées Licorne-Onuci-FRCI, plusieurs milliers de militaires loyalistes avaient fui le pays pour des raisons de sécurité. C’est à la suite de plusieurs appels du chef de l’Etat que ces 4000 militaires ont décidé de rentrer au pays sur la base de la confiance aux nouvelles autorités. Ils devraient, selon les promesses,  réintégrer l’armée ivoirienne dont ils étaient issus avant la crise post-électorale. La réinsertion de ces 4000 premiers militaires devrait servir de catalyseur au retour massif des autres qui n’ont pas répondu à l’appel du chef de l’Etat. Paul Koffi Koffi a défini toujours au cours de ce séminaire, les nouvelles conditions pour prendre part au concours d’entrée à l’Ecole des Forces Armées (EFA), conditions parmi lesquelles le postulant doit être titulaire d’une licence.

Rodolphe Flaha
 

Armée ivoirienne: L’effectif est passé en 3 ans, de 15 000 à 23 000 hommes

C’est désormais officiel. L'effectif de l'armée ivoirienne a presque doublé. De 15000 personnes, on est passé en trois ans  à 23 000 hommes. C’est le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi qui l’annoncé à Grand Bassam, lors  de la cérémonie de clôture du séminaire-bilan 2014 et du plan d'actions 2015 de son ministère. A cette occasion, Paul Koffi koffi, s'est prononcé sur les conditions de vie et de travail des militaires. « L'effectif de l'armée en trois ans, est passé de 15 000 à 23 000 hommes », a-t-il déclaré non sans révéler que le  niveau du concours d'entrée à l'Ecole des forces armées (EFA) a été relevé à la licence. Est-ce pour cela que le gouvernement a pris des mesures contre d’anciens FDS ? C’est du moins  ce qu’il donne de croire avec la prise en compte d’un  nombre insignifiant d’anciens FDS alors qu’il y eu avait plus de 4000 qui sont  rentrés d’exil. « Sur les 4000 militaires rentrés d'exil, seulement 27 sont des ex-Forces de défense et de sécurité (FDS) », a-t-il martelé, laissant pour compte, les 3.973 ancien FDS.  Pour rappel, plusieurs milliers de soldats (FDS) ont fuit le pays à la suite de la grave crise politico-militaire qui a provoqué la chute de Laurent Gbagbo. Le gouvernement Ouattara avait lancé un appel au retour au pays. C’est ainsi que 4000 soldats ont mis fin à leur exil pour regagner le bercail et se mettre au service de la nation. Malheureusement, le régime Ouattara n’a pris en compte qu’une infime minorité de ces ex-FDS.

 Simplice  Zahui

Source: Le Quotidien N°1380 du jeudi 19 février 2015




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !