Situation sécuritaire: Une attaque armée déjouée à Yamoussoukro. Plusieurs militaires arrêtés

On peut le dire, Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’Ivoire a frôlé le pire. La raison : dans la période allant de la fin 2012 à début 2013, des individus avaient projeté de mener une attaque contre la ville natale de feu le président Félix Houphouët Boigny. Mais c’était sans compter avec la vigilance et la détermination des forces de défense et de sécurité en poste dans la cité des lacs.

Samedi 5 Janvier 2013 - 07:00


Situation sécuritaire: Une attaque armée déjouée à Yamoussoukro. Plusieurs militaires arrêtés
Selon nos sources, au moins 9 personnes dont 7 militaires et un capitaine des eaux et forêt ont été interpellés à ce sujet. Ils sont soupçonnés de constituer le cerveau de ce fameux projet d’attaque armée visant, toujours selon les informations en notre possession, à «perturber»
dans un premier temps, le récent conseil des ministres qui s’est tenu dans les locaux de la fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix. Lors d’une rencontre avec les Correspondants de presse venus lui présenter leurs vœux du nouvel an, le Commissaire Félix Bléa du 2è arrondissement de police, a évoqué, sans plus de détail, cette question, en confirmant la mise aux arrêts de plusieurs individus supposés impliqués dans l’opération. Il a regretté que des gens continuent encore de nourrir de telles ambitions visant à déstabiliser le pays. Aussi, le Caire Bléa a-t-il invité la population à collaborer avec la police en vue de mettre hors d’état de nuire tout individu animé de quelques mauvaises intentions.
Toutefois, il s’est réjoui de ce que les braquages et agressions aient diminué. « Je suis prêt à relever tous les défis au nom du véritable patriotisme », a-t-il déclaré avant d’indiquer qu’il a initié tous les samedi matin des séances de sport à l’intention de son équipe renouvelée à presque 100% avec l’affectation d’une cinquantaine d’agents venant de la Crs et de la Bae, notamment.
Notons que le jeudi 03 janvier dernier, dans le cadre du présumé attentat à la sureté de l’Etat, le Commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessi, était au pied de la basilique notre dame de la paix où il a rencontré les autorités policières locales. Il s’agissait pour lui de s’enquérir de la réalité des faits et surtout des conditions d’interpellation des présumés commanditaires aux mains du tribunal militaire.
Pour le reste, on notera la bonne et la franche collaboration qui existe entre les différentes forces sécuritaires en poste à Yamoussoukro. Toute chose qui a été parfaitement démontrée dans la nuit du 31 décembre 2012 au 1er janvier 2013 avec une patrouille mixte dirigée par le préfet de police et le Cdt de la 6è légion de gendarmerie, le Lt-colonel N’Doua Ekaza. Patrouille qui a visité les dispositifs sécuritaires aux différents corridors et autres points stratégiques de la capitale.
A cette occasion, les deux chefs ont donné des instructions à leurs éléments. Ils ont tenu à rassurer les populations de leur détermination à garantir leur sécurité et celle de leurs biens.

Camille SIABA
(A Yamoussoukro)   
Publié le 05 janvier 2013P
Source: Soir info






Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !