Sida : le nombre de malades traités atteint un record

Jeudi 19 Juillet 2012 - 08:37


Sida : le nombre de malades traités atteint un record
Plus de 8 millions de personnes contaminées par le virus du sida prenaient des anti-rétroviraux fin 2011 dans les pays en développement, un nombre en hausse de 20% sur 2010, selon un rapport de l'Onusida publié mercredi.
Depuis 2004, le nombre de séropositifs disposant d'un tel traitement dans les pays en développement a été multiplié par 26. Cela a entraîné en 2011 une baisse de 24% de la mortalité, avec environ 1,7 million de décès dus au sida comparativement au pic de 2005, précise le rapport d'Onusida rendu public à Washington, où se tiendra la 19e conférence internationale sur le sida du 22 au 27 juillet.
Le recul le plus spectaculaire du nombre de décès a été constaté en Afrique subsaharienne, région la plus dévastée par la pandémie, où l'augmentation de la proportion de séropositifs traités avec des antirétroviraux a augmenté de 19% par rapport à 2010 pour atteindre 56%. Cela s'est traduit par un recul de 31% des décès l'an dernier par rapport à 2005, souligne le rapport.

Des objectifs atteints en 2015?


Selon le partenariat de l'ONU contre le sida, 54% des quelque 15 millions de patients ayant besoin d'antirétroviraux dans les pays à revenus faibles et intermédiaires disposent désormais de ces traitements. «Une décennie de traitement antirétroviral a transformé l'infection du VIH d'une sentence de mort à une maladie chronique gérable», se félicite le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon dans une introduction au rapport.
Pour lui, «il y a désormais une véritable possibilité d'éliminer les nouvelles infections chez les enfants dans les trois ans et de parvenir à notre objectif d'assurer que la totalité des 15 millions de personnes ayant besoin d'antirétroviraux puissent en disposer d'ici 2015».
Le nombre d'enfants de moins de 15 ans contaminés était d'environ 3,4 millions dans le monde en 2011, dont 91% vivaient en Afrique subsaharienne, indique le rapport onusien qui estime à 230.000 le nombre d'enfants décédés du sida cette même année. Mais la baisse de 24% des nouvelles infections chez les enfants en 2011 est encourageante.

Les États-Unis, premier financeur

Dans le monde entier, le VIH est la principale cause de décès des femmes en âge de procréer, notent les auteurs. Et environ 63% des séropositifs âgés de 15 à 24 ans sont des femmes.
Le coût annuel d'un traitement antirétroviral est passé de 10.000 dollars par personne en 2000 à moins de 100 dollars en 2011, précise l'Onusida. L'organisation se félicite des études cliniques montrant qu'une personne séropositive sous antirétroviraux réduit de 96% le risque d'infecter son partenaire sexuel.
Le rapport souligne en outre l'intérêt pour les sujets séronégatifs à haut risque de prendre quotidiennement des antirétroviraux pour mieux se protéger contre les infections.
Les investissements mondiaux consacrés au sida ont totalisé 16,8 milliards de dollars l'an dernier, en hausse de 11% sur 2010, mais encore loin des 22 à 24 milliards annuels nécessaires d'ici 2015, déplore l'Onusida. L'aide internationale pour la lutte contre la pandémie s'est chiffrée à 8,2 milliards de dollars en 2011 dont 48% a été fournie par les Etats-Unis.
Source: Le Figaro.fr (Avec AFP)
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !