Seconde mobilisation à Paris pour la libération de Charles Blé Goudé/ Zap Krasso : "Si nous laissons dans les mains de Ouattara Charles Blé Goudé, nous avons failli à notre devoir"

Lundi 28 Janvier 2013 - 08:20


Seconde mobilisation à Paris pour la libération de Charles Blé Goudé/ Zap Krasso :  "Si nous laissons dans les mains de Ouattara Charles Blé Goudé, nous avons failli à notre devoir"
Le COJEP (Congrès panafricain pour la Justice et l'Egalité des Peuples) avait appelé pour la seconde fois les patriotes ivoiriens de France à manifester. Un appel qui a été bien suivi. Ils étaient donc  plusieurs à se rassembler à la place Victor Hugo de Paris, à proximité de l'Ambassade ivoirienne. Une manifestation par laquelle ils ont voulu apporter leur soutien à l'ex-leader de la galaxie patriotique. Ils tenaient aussi à  montrer leur détermination à agir pour obtenir sa libération. A cet effet, Zap Krasso, le Responsable du COJEP en France, a annoncé des actions judiciaires et diplomatiques que le Mouvement compte mener dans les prochains jours. Il compte tout mettre en oeuvre, avec ses camarades et  l'ensemble des patriotes ivoiriens, pour sensibiliser l'opinion nationale et internationale sur la situation de son leader. Il a lors de son intervention rappelé que, jusqu'à ce jour, le leader du COJEP reste détenu dans un lieu tenu secret. Il a fustigé la complicité entre l'Etat ivoirien et l'Etat ghanien dans le kidnapping et l'extradition extrajuduciaire de Charles Blé Goudé. "Si nous laissons dans les mains de Ouattara Charles Blé Goudé, nous avons failli à notre devoir", a t-il soutenu. Zap Krasso n'a pas manqué de dénoncer la rumeur tendant à présenter l'affaire Blé Goudé comme la conséquence d'un compromis entre l'intéressé et le pouvoir ivoirien. Il y  a, selon lui, devoir de contraindre ce pouvoir à préserver l'intégrité physique de Charles Blé Goudé.
La présidente des Femmes Patriotes de France, Topo Léontine a ,quant à elle, annoncé une série de manifestations devant les différentes Ambassade européennes en France pour exiger la libération de Charles Blé Goudé. Selon elle, l'unique message qui sera véhiculé lors de ces différentes manifestations est celui-ci: "Nous ne voulons pas d'Alassane Ouattara que vous avez installé en Côte d'Ivoire"
Cette seconde manifestation de soutien à Blé Goudé a eu le soutien des leaders et responsables d'Associations. Il s'agit de Christine Zékou du CODESCI, de Willy Bla du Cri -Panafricain, d'Abel Naki du Cri Panafricain, de Anne Gnizako, présidente des 3000 Femmes pour la Côte d'Ivoire.
Charles Blé Goudé a été kidnappé le 17 janvier au Ghana. Il a été inculpé le 20 janvier à Abidjan  pour ‘’crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sureté d’Etat et vols de derniers publics’’.  Des accusations qui traduisent la logique de justice sélective  et de règlement de compte politique dans laquelle est engagé le régime d'Alassane Ouattara.

ZEKA TOGUI




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !