Scandale au port autonome d’Abidjan: Le Dg passe des marchés de plus de 200 millions Fcfa de gré à gré

Samedi 8 Mars 2014 - 04:00


La direction générale du port autonome d’Abidjan (Paa) est engluée dans un scandale financier qui suscite, depuis début mars, de vives réactions de mécontentement au sein de la communauté portuaire. Selon des informations en notre possession, documents à l’appui, la direction générale du port autonome d’Abidjan a passé des marchés de gré-à-gré avec des entreprises pour des montants qui dépassent la norme admise de 20 millions Fcfa. Et ce, en violation flagrante de l’orthodoxie financière qui recommande le lancement d’un appel d’offres pour les marchés supérieurs à 20 millions Fcfa. Mais au mépris de cette disposition, la direction du port a, pour l’exercice 2013-2014, retenu des entreprises prestataires de services pour exercer sur la plate-forme portuaire pour des montants qui dépassent tout entende- ment humain. Citons par exemple, la société Mbh pour le nettoyage du domaine portuaire. Cette entre- prise a obtenu un marché de gré-à-gré de 292.773.332 Fcfa ! «J’ai l’honneur de vous faire connaître que votre offre d’un montant de 292.773.332 FCfa Ttc/an soit 24.397.945 FCfa Ttc/mois relative au nettoyage du domaine portuaire a été retenue. En attendant le contrat qui vous sera soumis pour signature, je vous passe com- mande ferme de ladite prestation pour compter du 1er mars 2014 et vous prie de prendre attache avec la direction des marchés pour les renseignements nécessaires à l’établissement du marché et la direction des infrastructures du port autonome d’Abidjan, pour les dispositions d’exécution», écrit le directeur général du Paa, Hien Sié, à la directrice de la société Mbh dans sa lettre de commande du 28 février 2014. Mais il y a pire dans les agissements des responsables du Paa. Pour preuve, des entreprises telles que Fac sécurité et West africa security (Was) qui ne figurent pas sur la liste des sociétés agrées par le Paa pour exercer sur le domaine portuaire, sont attributaires de lots. Ainsi concernant la fourniture des services de gardiennage au port, le lot n°1 d’un montant de 85.101.600F.cfa et le lot n°2 d’un montant de 65.702.400F.cfa, soit au total 150.804.000F.cfa ont été « remportés » par la société Fac sécurité. Quant à la société West africa security, elle s’est « adjugée »le lot no 3 d’un montant de 67.260.000F.cfa pour les services de gardiennage sur la plate-forme portuaire également. Pour les manutentionnaires et les consignataires rencontrés et qui ont requis l’anonymat, les sessions de la commission chargée des agréments au Paa pour l’exercice 2013- 2014 n’ont servi rien. Sinon à faire le lit au favoritisme et au népotisme dans l’attribution des marchés. Hypothéquant ainsi le vœu des autorités actuelles de voir le port d’Abidjan émerger à l’horizon 2020.

Didier Kéi

Source: Notre Voie  N°4660 du vendredi 7 mars 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !