San Pédro est victime d’une Injustice inacceptable

Mardi 30 Juillet 2013 - 01:00


San Pédro est victime d’une Injustice inacceptable
Mesdames, Messieurs  ;
Chers frères et sœurs de la région de San Pédro,
 Cher(es) Ami(es)  ;
Qu’il me soit permis de parler de la côte d’Ivoire en général et plus précisément de la région de San Pedro  pour la simple raison que j’estimons que la vie de la nation ivoirienne est intimement liée surtout au plan économique à San Pedro, premier port mondial d’exportation de Cacao. Aussi voudrais-je rappeler que la Côte d’Ivoire, poumon économique de la sous-région a une économie essentiellement agricole qui repose sur le binôme Café-Cacao.
Selon certains observateurs avertis, San Pedro est l’une des premières entrées de dévises en Côte d’Ivoire, ce qui est à juste titre en l’honneur des populations autochtones (Bakwés, Kroumens et Wanées).
Une quarantaine d’années après l’ouverture du Port, le 04 Décembre 1972, il reste et demeure qu’une réalité abstraite au regard des promesses d’une vie meilleure faite. Le constat est là. La population riveraine qui gît dans une misère sans nom. Le non-respect de la part des autorités portuaires des conventions internationales notamment celle relatives à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dont la philosophie est «  Agir local et penser global  ».
Chers frères et sœurs
Malgré les importantes devises engrangés sur la terre de nos pères par le Gouvernement du Premier Ministre DUNCAN, aucune compensation n’est faite  ; aucune action tendancieuse à redistribuer les richesses et à améliorer les conditions de vie des populations autochtones.
Pourquoi San Pedro a t-il un tel mauvais traitement  ? Est-ce une politique d’exclusion faite à dessin afin de maintenir notre région dans cet état de léthargie  ? Me dira t- on le Port Autonome de San Pedro (PASP) est une Société d’Etat. Encore de ce point de vue la question légitime est  : l’Etat a-t-il vocation à faire des frustrés  ?
Selon le Président de la République Alassane OUATTARA et je cite  :  «  le Nord n’a pas eu sa part de récompense  à l’effort national  ».
A sa suite nous disons que le Sud-ouest aussi n’a pas eu sa part de contribution à l’effort national et l’on peut s’en rendre compte soit même à la simple vue de l’état des infrastructures et le manque du minimum vital dans notre région.
Mais le triste constat est que certains fils de notre région se sont faits complices de cette injustice  ; des politiques véreux  assoiffés d’argent  font du port de San Pedro un grenier dont ils se servent  afin de financer leurs activités politiques. Ainsi sont-ils incapables de défendre valablement  notre région parce que pris dans l’engrenage de la compromission et la malhonnêteté.
Les hommes politiques de San Pedro depuis lors ont trahis  jeunes et vieux, femmes et hommes par le manque de franchise et d’engagement sincère. Face à cette situation il s’impose de proposer une alternative crédible pour le redécollage de notre région.
Chers démocrates, Chers ami(es) ayant des intérêts ou non à San Pedro, cet appel est le vôtre  ; organisons-nous pour  :
1- Sauver San Pedro de la vision d’un autre âge incarné par les autorités actuelles de la région.
2- Instaurer le mérite comme norme  en délaissant le favoritisme,
3- Réclamer justice face à l’injustice qui nous est faite
4- Réaliser une nouvelle approche de développement concertée.

Au nom du Peuple de San Pédro
Emile INANAHAN GNEPA
Président de  ADE-SAN PEDRO
(Action pour le Développement de la région de SAN PEDRO)  




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !