Revelation de la CPI: Gbagbo victime d'un empoisonnement à Korhogo?

Lundi 6 Août 2012 - 06:21


Revelation de la CPI: Gbagbo victime d'un empoisonnement à Korhogo?
Dans le cadre de la procédure judiciaire le concernant à la Cour pénale internationale, le président Laurent devait eu à faire un examen médical. Son but était de s'assurer de son bon état de santé physique et mentale pouvant lui permettre de contribuer efficacement à son procès. Le rapport du premier examen médical d’expert effectué aux lendemains de son arrivée à La Haye en novembre dernier fait
mention les tortures et de traitements inhumains qu’il avait subis à Korhogo. Le régime d’Alassane Ouattara avait tenté d’apporter un démenti à ce rapport et aux allégations du président Gbagbo. La deuxième expertise médicale effectuée en dans le courant du mois de juillet par trois médecins a pu confirmer le rapport de la première expertise. Une confirmation qui a causé l’ajournement de l’audience de confirmation ou d’infirmation des charges initialement prévue pour le 13 août 2012.

Mais, plus qu’une confirmation de la première expertise, la seconde expertise, selon certaines indiscrétions, aurait apporté un élément nouveau. Des examens approfondies auraient permis de déceler des traces d’empoisonnement à forte dose dans l’organisme de Laurent Gbagbo. Cette situation a, semble t-il, suscité la stupéfaction des médecins, étant donné que Laurent Gbagbo demeure en vie malgré la forte dose du poison. Si cette information est avérée, les responsables de cette tentative d’assassinat devront un jour répondre de leur acte devant toute juridiction compétente. Même si la nature du poison reste pour l’instant confidentielle, tout porte à croire qu’il s’agirait d’un empoisonnement médical, encore faut-il que cela soit officiellement confirmé. Quelles sont les conséquences de cet empoisonnement sur l’état actuel de santé du président Gbagbo et quelles seront-elles dans les mois et années à venir? Il est difficile de le savoir. La médecine a -t-elle l’antidote de ce poison, au point qu‘il serait possible de considérer la situation moins alarmante? Qu’en est-il du sort des autres prisonniers du régime Ouattara disséminés dans tout le pays? Autant de questions qui devraient conduire toutes organisations sérieuses de défense des droits de l’homme à considérer comme préoccupants le traitement et les conditions de détention des prisonniers du régime dramanien.
Christophe Nèguê.
 





1.Posté par Esmel stephane le 07/08/2012 19:20 (depuis mobile)
Ma foi cè 1 traitmt odieu ki témwgn la natur crimnel dè supozé dirigeant aktuel 2 ntr chèr patri. Puis Dieu è pitié 2 leur âme

2.Posté par Zangalewa le 18/11/2012 07:46 (depuis mobile)

On ne peut que s'attendre à ce genre de chose de l'usurpateur de la nationalité ivoirienne! Son regard en dit tout sur sa méchanceté!

Nouveau commentaire :

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !