Retour de la paix au sein du FPI : La coordination en exil se réjouit du règlement de la crise

La coordination FPI en exil, à travers son porte-parole, le Dr Assoa Adou, a adressé un courrier, hier, au groupe de médiation pour le règlement de la crise au Front populaire ivoirien (FPI), pour le félicité d’avoir ramené le calme au sein du parti du président Laurent Gbagbo.

Vendredi 15 Août 2014 - 08:10


Dr ASSOA Adou, Le coordonnateur et porte parole de la Coordination FPI en exil
Dr ASSOA Adou, Le coordonnateur et porte parole de la Coordination FPI en exil
La publication, le 4 juillet 2014, de la liste des membres  du secrétariat général réaménagé du FPI a provoqué au sein du parti des dissensions, ce qui a quelque peu entraîné son affaiblissement. Nombre de militants et sympathisants du parti en Cote D'ivoire et en Afrique ont été en proie au doute et aux interrogations. Le spectacle que le FPI leur a offert  ces derniers jours à travers les media les amène à se demander  si notre parti est à la hauteur de sa mission historique. Le jeudi 12 août 2014, nous avons été informés des conclusions heureuses de la table ronde mettant fin au conflit ouvert à cet effet. Camarades membres du comité de médiation,  la coordination FPI en exil se réjouit du succès de votre mission et vous adresse ses félicitations pour le travail militant que vous venez d'accomplir. Le FPI doit jouer son rôle historique, celui de contribuer à la normalisation de la vie politique en Côte d'ivoire   qui passe par  la réconciliation des ivoiriens et ivoiriennes. Pour la coordination FPI en exil aujourd’hui la priorité en Côte d'Ivoire est la réconciliation  c'est pourquoi elle a proposé l’exemple SUD AFRICAIN qui suppose: -La libération et le retour du Pr Laurent Gbagbo en Cote d'Ivoire - La libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires -Le retour organisé et sécurisé des exiles -La libération des villages  des plantations et des forets de l ouest Pour la coordination FPI en exil, le RHDP conduit par ses dirigeants, l’ancienne  LMP conduite par son dirigeant le Président LAURENT GBAGBO et toutes les forces vives  de la nation doivent se retrouver pour définir les nouvelles bases de fonctionnement du pays. Nous devons éviter les solutions non durables et non définitives qui ne seront que des couveuses pour de futures graves crises. Les  Ivoiriens veulent la paix maintenant La coordination FPI en exil voudrait rappeler que la dernière  convention du parti a exhorté la direction et les militants à œuvrer pour le triomphe de cet objectif politique majeur; le comité central qui a suivi a défini les modalités d'action. Face à la multiplicité des stratégies pour atteindre cet objectif, la coordination FPI en exil serait heureuse de partager sa vision et sa contribution à ce congrès que nous souhaitons de tout notre vœu pour aboutir à un consensus qui pourra redynamiser le Parti. La coordination FPI en exil voudrait attirer l'attention des camarades que pour assurer cette lourde responsabilité qui nous incombe tous, nous devons éviter les invectives dans les medias;  les débats doivent nécessairement et résolument se dérouler au sein des structures du parti. L'heure n’est pas aux luttes de positionnement à  l'opportunisme et l'aventurisme. Le FPI doit rester unis autour d'une ligne juste pour obtenir la victoire.
*Pour la Coordination FPI en exil Le coordonnateur et porte parole.

Par Dr ASSOA Adou*

Source: Le Nouveau Courrier N°1090 Du Jeudi 14 Août 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !