Rencontre NPR-FPI: Un échange franc sur l’avenir de la résistance patriotique et du combat démocratique en Côte d’Ivoire.

Mardi 13 Novembre 2012 - 08:05


Le Bureau politique du NPR et la délégation du FPI
Le Bureau politique du NPR et la délégation du FPI
Le FPI (Front populaire ivoirien) est en tournée européenne depuis quelques jours. Une tournée qui s’inscrit dans le cadre d’une mission de repositionnement du parti au niveau international. Le FPI de Laurent Gbagbo, faut-il le rappeler, a été exclu de l’International socialiste, suite à sa diabolisation par certains membres de l’Organisation et par la «communauté internationale ». Cette mission, au regard de cette situation, s’apparente donc à une mission de dédiabolisation du parti. Sans se limiter à cette mission, la délégation du FPI avec à sa tête le président intérimaire du Parti, Miaka Oureto, projette la mise en place d’une plate forme, définie par un protocole d’accord, de coordination des actions de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora et du combat démocratique en Côte d’Ivoire. Une importante rencontre est prévue à cet effet le 29 novembre prochain. Rencontre au cours de laquelle le président Miaka, au nom de son parti, se concertera avec tous les partis politiques et Associations engagés dans la résistance patriotique et le combat pour une nouvelle ère démocratique en Côte d‘Ivoire. C’est dans cet objectif que le FPI a initié sa première rencontre avec le NPR le dimanche dernier. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres préparatoires que la délégation missionnaire aura à avoir avec tous les partis politiques et Associations partageant l’idéal d’une Côte d’Ivoire libre, juste, démocratique, paisible et prospère.
Entre le NPR et la délégation du FPI venue d’Abidjan, le dialogue a été cordial et franc. Le FPI eu à exposer les raisons principales de sa présence au QG (quartier Général) du parti dirigé par Blaise Pascal Logbo. Ces raisons sont au nombres de trois: Mieux faire la connaissance du NPR (Nouveau Parti pour le Rassemblement), lui exposer le projet de «coordination des actions de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora et du combat démocratique en Côte d’Ivoire», et, enfin,demander le soutien financier du NPR pour la survie du combat démocratique. Pour la circonstance, la délégation du FPI était composée de Innoncent Akoï, chef de la délégation, Secrétaire National à l’Administration et aux Manifestations, Président du Conseil général de Grand- Bassam, Tchéidé Jean Gervais, Secrétaire national chargé du Patrimoine et des Finances, et Nguessan Lavry Nicolas, Chef de Cabinet du Secrétaire Général du FPI. Après l’exposé des motifs par le chef de la délégation, soutenu par ses camarades, le NPR a répondu au FPI par la voix de son président. Blaise Pascal Logbo a brièvement présenté son Parti à la délégation du FPI. Un Parti de gauche, d’idéologie socialiste, qui, depuis sa création en 2008, mène le combat pour la défense des droits de l’homme en Côte d’Ivoire. Sur cette question, le président du NPR a rappelé toutes les actions et manifestations que son Parti a initié depuis sa création à la CPI et à Genève, auprès du Haut Commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies. Sur la question du projet de coordination de la résistance patriotique des ivoiriens de la diaspora et du combat démocratique, Blaise Pascal Logbo a suggéré au FPI la possibilité d’inscrire ce projet dans un cadre déjà existant, notamment le CNRD (Congrès National pour la résistance et la démocratie), dirigé par Bernard Dadié. Il est cependant resté ouvert au projet du protocole d’Accord que le FPI aura à soumettre à son Parti. C’est donc après lecture de ce projet et en connaissance de cause que lui et ses camarades du Bureau Politique auront à dégager la position du NPR. S’agissant du soutien financier au FPI, le NPR a promis faire un «geste symbolique» à l’endroit du FPI. Pour le moins qu’on puisse dire, à travers cette rencontre, les deux partis ont bien montré, sinon démontré les bons rapports qui les lient, alors que des mauvaises langues de la place parisienne au sein des militants du FPI tentent vainement de faire passer le président du NPR, Blaise Pascal Logbo, pour l‘ennemi du FPI et de Laurent Gbagbo. Seul moyen pour eux d’empêcher la conquête des militants du FPI par le NPR. Ainsi va la politique…
 
ZEKA TOGUI.

Blaise Pascal Logbo et quelques Femmes du Bureau politique du NPR
Blaise Pascal Logbo et quelques Femmes du Bureau politique du NPR




Tags : FPI, Gbagbo, NPR

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !