Remerciements du Front Populaire Ivoirien au peuple de Côte d’Ivoire pour le suivi de l’appel de Bonoua, lancé le 4 décembre 2016.

CIVOX.NET
Jeudi 22 Décembre 2016 - 15:09


 
  1. Le Front Populaire Ivoirien (FPI), parti fondé et dirigé par le Président Laurent GBAGBO, a lancé un appel au peuple de Côte d’d’Ivoire, le dimanche 04 décembre 2016 depuis Bonoua (Est d’Abidjan). L’objet de cet appel était d’inviter les Ivoiriens à ne pas se rendre dans les bureaux de vote le 18 décembre 2016, jour de la parodie d’« élections législatives ». Le FPI a réaffirmé à cette occasion son refus de se faire complice de ladite parodie.

  2. Le parti a justifié son appel en relevant le caractère discriminatoire, illégal et illégitime de la Commission Électorale Indépendante (CEI), qui conduit ces opérations antidémocratiques. Il a, en outre, motivé cet appel par l’absence d’une véritable réconciliation nationale, qui passe nécessairement par la libération du Président Laurent GBAGBO et de tous les prisonniers politiques, civils et militaires, le retour sécurisé des exilés et des réfugiés, la restauration de la liberté d’expression et de manifestations, ainsi que l’instauration d’une justice équitable pour tous dans un climat de sécurité effective.

  3. Le FPI a eu par la même occasion à interpeler l’opinion nationale et internationale sur le fait que, depuis avril 2011, aucune élection organisée par le régime Ouattara n’a respecté les conditions minimales de transparence, d’indépendance et d’impartialité requises pour tout scrutin dans un système démocratique.

  4. Le FPI note que, malgré toutes ses dénonciations, le régime, conforté dans sa forfaiture par la collaboration et l’appui de son opposition choisie, a effectivement tenu ses « élections législatives » le dimanche 18 décembre 2016.

  5. Le FPI observe avec satisfaction que, comme dans les consultations précédentes, à l’image des élections législatives de décembre 2011 jusqu’au vote référendaire d’octobre 2016, le peuple de Côte d’Ivoire est resté constant et d’une cohérence sans faille.

  6. Le FPI constate que, le 18 décembre 2016, refusant d’accompagner une dictature évidente, le peuple de Côte d’Ivoire a servi au régime un désert électoral avec un taux de participation de 12%.

  7. Le FPI se réjouit de la constante et parfaite identité de vue entre le peuple et lui. C’est pourquoi le parti salue, félicite et encourage le peuple de Côte d’Ivoire qui, face à l’absence de liberté et de démocratie qui lui est imposée par le régime en place, a choisi de résister pacifiquement dans la dignité.

  8. Le FPI remercie le peuple de Côte d’Ivoire et tous les acteurs de la réussite et du succès dans l’application de l’appel de Bonoua, lancé par le Président Sangaré en vue du boycott des « élections législatives » du 18 décembre 2016.

 

Fait à Abidjan, le 21 décembre 2016
 

Le Secrétaire Général Adjoint

Porte-parole par intérim

KONE Boubakar

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




20 ANS DE MUSIQUE ES FILLES DE SAIOUA