Règne sans fin des Comzones: Koné Zakaria s’approprie de force un terrain à Yopougon

Le Commandant Koné Zakaria qui s’était fait discret depuis qu’il n’a plu le commandement de la force militaire, a refait parler de lui récemment, en s’invitant par la force dans un litige foncier à Yopougon Port-Bouët 2.

Samedi 21 Septembre 2013 - 04:08


Règne sans fin des Comzones: Koné Zakaria s’approprie de force un terrain à Yopougon
La rentrée scolaire 2013- 2014  a débuté officiellement le 16 septembre dernier. Malheureusement, Koudou Dago, fondateur du Lycée Externat Lionel Jean-François de Yopougon, le personnel et les élèves de l’établissement n’entameront pas dans la quiétude cette rentrée. Et pour cause, l’ex- Commandant de la police militaire, Koné Zakaria, tente depuis quelques jours et par la manière forte de s’accaparer une partie du site abritant l’établissement scolaire, qui selon ses dires serait son terrain. Mardi dernier aux environs de 10h, à bord de deux 4x4, des éléments de Koné Zakaria, en provenance du camp Génie d’Adjamé, font irruption sur le site, avec des tronçonneuses et armés de kalachnikovs. Il se mettent aussitôt à abattre les arbres, à faire des tracés sur la portion qui serait la propriété de Koné Zakaria qui au passage n’a présenté aucun document attestant de son droit de propriété sur le site. Le fondateur de l’établissement, Koudou Dago, étonné, a saisi le procureur de la République près le Tribunal de Yopougon qui s’est malheureusement dit incompétent pour régler ce problème. Selon les documents produits par Koudou Dago, il a régulièrement acquis le terrain, lot 2204 Bis ilot 98, depuis 1989 auprès du Service des ventes immobilières de la Direction et contrôle des Grands travaux, et sur lequel il a bâti un établissement d’enseignement secondaire. Alors qu’il entreprend la construction de son école entre 2004 et 2005, Mme Traoré épouse Dosso, agent de la Conservation foncière, revendique être propriétaire d’une partie du lot du dénommé Koudou Dago. L’affaire atterrit devant la Chambre administrative de la Cour suprême qui prend une décision, le 29 décembre 2006, d’annulation du certificat de propriété de Dame Traoré. Cette dernière se sachant déboutée, revend quand même son fameux terrain, qui lui a été déchu par la justice, à un certain Doukouré Daouda. M. Koudou Dago n’entend pas se laisser abuser une nouvelle fois et envoie l’affaire devant le Conservateur à la Direction du domaine, de la conservation foncière, qui le 13 octobre 2008 prononce la radiation et l’annulation de droits et de certificats sur le lot 7002 Bis ilot 98 de Doukouré Daouda qui avait racheté le lot frauduleux avec Mme Traoré épouse Dosso, faisant partie en réalité de la propriété de Koudou Dago. Cette fois-ci, le fondateur de l’établissement scolaire saisira la Chambre judiciaire de la Cour suprême qui prononce en son audience du 11 octobre 2012, «l’expulsion de Doukouré Daouda du lot 7002 Bis ilot 98 et qui est contigu au lot 2204 Bis ilot 98, tant de sa personne, de ses biens, que de tous occupants de son chef », selon l’arrêt N° 596/12.
L’entrée en scène de Koné Zakaria Il y a une dizaine de jours (le dimanche 8 septembre dernier), Koné Zakaria rentre en scène. Il arrive lui-même sur le site et affirme être le vrai propriétaire du terrain et que Doukouré Daouda serait son oncle. Et a décidé de reprendre lui-même les choses en main. C’est pourquoi, il a demandé à ses hommes d’abattre les armes et d’entamer immédiatement les travaux, sans présenter le moindre document faisant de lui, propriétaire d’un terrain acquis il y a une vingtaine d’années par M. Koudou Dago. Le mardi dernier, ce sont ses hommes armés de kalaches qui débarquent sur les lieux et sèment la panique. La direction de l’école est ainsi contrainte de libérer les élèves. Joint au téléphone mercredi dernier, le Commandant Koné Zakaria affirme n’avoir rien à déclarer. De son côté, le promoteur et fondateur de cet établissement qui accueille des élèves depuis près d’une dizaine d’années, semble être désabusé et ne sait plus à quel saint se vouer. Et pourtant, il a la légalité avec lui.

Par Gérard Koné
Source : Le Nouveau Courrier N° 883 Du Vendredi 20 Septembre 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !