Réforme de la nationalité et du foncier: Amani N'Guessan pour un référendum

Amani N'Guessan est pour l'organisation d'un référendum avant toute réforme de la nationalité et du foncier. Le 3ème vice-président par intérim du Front populaire ivoirien (Fpi) chargé des questions de sécurité, a donné cette position, mercredi 8 août 2013, sur les ondes de la Voix de l'Amérique.

Vendredi 10 Mai 2013 - 08:36


Réforme de la nationalité et du foncier: Amani N'Guessan pour un référendum

Une sortie qui rejoint celle de son ex-camarade de parti, Mamadou Koulibaly. Le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider) a dit, lundi 6 mai 2013, au cours d'un séminaire de son parti, au Plateau, que l'on ne doit pas toucher à ces lois sans un large débat. « Il (Alassane Ouattara) ne peut pas toucher à ces lois sans un large débat en Côte d'Ivoire. Et ce large débat ne peut avoir lieu que si nous-mêmes, nous faisons déjà le recensement de la population. Qu'on sache combien nous sommes en Côte d'Ivoire ? Combien sont les étrangers. Combien sont les Ivoiriens ? Le fond, c'est la question foncière. Il est temps maintenant qu'il rétrocède la terre aux populations ivoiriennes », s'est clairement exprimé Mamadou Koulibaly.

Ces positions interviennent suite à la sortie du président de la République, Alassane Ouattara, samedi 4 mai 2013, à Man, sur ces questions jugées sensibles. « Nous avons entrepris de reprendre ce code foncier et de le renforcer. Le gouvernement est en train de travailler sur ce dossier du foncier. Et nous sommes convenus avec l'Assemblée nationale et le Premier ministre que nous enverrons à l'Assemblée nationale au cours de la session budgétaire en octobre prochain, un projet concernant la question foncière », a informé M. Ouattara à l'issue de la visite d'Etat qu'il venait d'effectuer dans la région du Tonpki. « La question foncière elle-même est liée à la question de la nationalité. Le gouvernement enverra dans les prochaines semaines, toute une série de textes sur la nationalité...Nous allons considérer que l'année 2013, avec la fin du cycle électoral, doit être l'année pour régler cette question de nationalité et du foncier », a souligné le chef de l'Etat.

Pari Sylla A.

Source: Soir Info





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !