Recherche d’armes de guerre: Le secrétaire national du Fpi chargé du fromager arrêté par les Frci

Les populations de Gagnoa en général et les militants du Front populaire ivoirien de la région du Gôh en particulier, se sont réveillés avec une nouvelle inattendue, ce mercredi 9 janvier 2013.

Jeudi 10 Janvier 2013 - 07:25


Recherche d’armes de guerre: Le secrétaire national du Fpi chargé du fromager arrêté par les Frci
Un des responsables du parti, Bili Gbalou Joachim, secrétaire national chargé des fédérations d'Oumé et de Gagnoa, avait été arrêté, tôt le matin, et était supposé être dans les locaux des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, précisément à la caserne de la compagnie de la gendarmerie de la capitale du fromager.
L'information a été donnée au domicile familial sis au quartier Babré par dame Koudouo, l'épouse de l'ex-fédéral Fpi de Gagnoa. Elle a retracé le film de l'arrestation de son mari. « Hier nuit (ndlr mardi 08 janvier 2013), il était exactement 22h00 lorsque plusieurs militaires des Frci, avec à leur tête, le commandant de compagnie de la gendarmerie de Gagnoa ont envahi notre domicile sans que nous n'ayons reçu un mandat de perquisition à l'avance. Nous étions tous traumatisés. Mais, mon époux a réussi à calmer la famille et après, il est venu s'asseoir au salon pour laisser l'armée faire son travail. Et les militaires se sont mis à fouiller notre maison de fond en comble. Ils n'y ont rien trouvé. Le commandant lui-même est venu s'excuser auprès de mon mari, dit-il, pour ne l'avoir pas salué à son arrivée chez nous. M. Bili Gbalou qui, d'ailleurs ne se reprochait rien du tout, a sympathisé avec le commandant et ils ont échangé les contacts avant le départ de la troupe », a dit Mme Koudouo. Et d'ajouter : « malheureusement, ce matin au moment où je me suis rendu à Ouragahio chercher mes marchandises (elle est commerçante de vivriers, ndlr), grande fut ma surprise d'apprendre que très tôt, mon époux a été arrêté par la même équipe peu avant 7 heures et conduit à la compagnie de la gendarmerie. Et pour quelle raison ? Je ne sais pas. Je souhaite que mon époux soit libéré sans condition, parce qu'il n'a rien fait. Il n'est pas détenteur d'arme. Que ferait-il avec une arme à feu. Il fait toujours la politique sans esprit d'agressivité et tout Gagnoa le sait bien. Que l'on ne le brutalise pas parce qu'il est vraiment âgé ».

Bili Gbalou est professeur d'histoire et géographie à la retraite. Il est, aujourd'hui, âgé de 70 ans. Il fut le fédéral du parti de Laurent Gbagbo à Gagnoa et il a été récemment nommé secrétaire national chargé des fédérations de la région du fromager. Recherché par les Frci pendant la crise post-électorale, il a dû se réfugier en brousse trois (3) mois durant avant de regagner la cité du fromager. Depuis ce temps, l’homme a une santé fragile.

Au moment où nous mettions sous presse, nous apprenions, de sources concordantes, que les Forces républicaines, dans la logique de recherche d’armes, avaient conduit Bili Gbalou à Broudoumé, son village natal à 6 km d'Ouragahio, précisément dans sa plantation de palmier à huile pour y continuer les fouilles.                                                                       

GUY NEZO
Correspondant régional
Source: Soir Info




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !