Recevant le chef de l’Etat ivoirien à l’Elysée: Hollande demande des comptes à Ouattara

Samedi 13 Avril 2013 - 09:15


Recevant le chef de l’Etat ivoirien à l’Elysée: Hollande demande des comptes à Ouattara
Le président français, François Hollande, a reçu en audience avant-hier jeudi 11 avril 2013, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara. Au menu des discussions entre les deux hommes le dossier malien et en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, les questions de sécurité, de réconciliation et du dialogue politique. Mais au-delà de ces questions, le chef de l’Etat français a demandé des comptes au numéro 1 ivoirien, sur la mise en œuvre du contrat de désendettement-développement (C2D), signé le 1er décembre 2012 entre les deux pays. Loin des apparences, les discussions entre les deux hommes ont porté sur des questions essentielles de l’heure, concernant la Côte d’Ivoire et le Mali, membre de la Cedeao dont Ouattara en est le président. On devine aisément que François Hollande, après avoir dépêché à Abidjan Mme Hélène. Le Gal, sa conseillère Afrique, a voulu s’enquérir personnellement de la situation sociopolitique qui prévaut en Côte d’ivoire. Une rencontre qui intervient aux lendemains des différents rapports des organisations internationales des droits de l’homme sur la situation des droits humains en Côte d’ivoire. Même si la France garde toujours sa posture dans la crise ivoi- rienne, il n’en demeure pas moins que la situation de blocage du processus de réconciliation et du dialogue politique, l’interpelle prestement. Si Hollande, comme le mentionne le communiqué qui a sanctionné la rencontre, a encouragé les autorités ivoiriennes à poursuivre les réformes engagées dans le domaine de la sécurité, de la réconciliation et du dialogue politique, il est évident qu’il a abordé les questions de justice partiale et de processus de réconciliation handicapée. Toute chose qui bloque une réelle normalisation de la vie politique en Côte d’Ivoire. A en croire le communiqué de la présidence française, la question du contrat de désendettement était au cœur de la rencontre entre les deux hommes en ce qui concerne le dossier ivoirien. «S’agissant des relations bilatérales franco-ivoiriennes, ils ont fait un point d’étape sur la mise en œuvre du contrat de désendettement- développement (C2D), signé le 1er décembre 2012 entre les deux pays », précise le communiqué. Le chef de l’Etat français a demandé des comptes à Alassane Ouattara sur l’aide que le France a apporté à son régime dans le cadre de ce fameux contrat.

Frank Toti

Le Nouveau Courrier N°773 du Vendredi 12 Avril 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !