Recadrage de L’Onuci suite aux propos déplacés d’Aïchatou Mindaoudou Souleymane

Jeudi 17 Septembre 2015 - 01:01


Mindaoudou Souleymane, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire
Mindaoudou Souleymane, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire
Sur RFI, la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire a dit ou fait dire que les manifestations des démocrates ivoiriens dans les rues, qui ont commencé le 10 septembre dernier, sont le fait de groupes communautaires.
De tels propos sont à la fois fantaisistes et déplacés. D’une part, ils dénaturent la mission de l’Onu si l’on s’en tient à la charte de l’organisation mondiale  ; et de l’autre ils sont irresponsables parce qu’ils jettent de l’huile sur le feu.
Il faut rappeler que les manifestations des démocrates ivoiriens sont pour demander le respect strict de la Constitution. En effet, les accords de Marcoussis de janvier 2003 recommandent l’organisation de référendum pour régler les malentendus sur l’article 35 de la Constitution. Ces accords qui ont été portés par l’ONU, doivent s’appliquer avec toute la rigueur qui s’impose pour que la paix revienne en Côte d’Ivoire. En cela, l’Onuci en fermant les yeux sur les motifs légitimes des soulèvements prend parti.
On note par ailleurs que l’ONU s’est caractérisée surtout ces dernières années par des partis pris dans le règlement de conflits. Si l’on observe les expressions de l’ONU au Congo (RDC) mais spécifiquement en Lybie et en Côte d’Ivoire, on est porté à donner raison sans réserve au Général De Gaulle qui parlait de l’organisation en terme de «  machin  ». Il est déplorable que les Africains commis à la tête des représentations onusiennes, ne regardent au prime abord que leurs porte-feuilles au détriment des intérêts légitimes des peuples.
C’est le lieu de mettre en garde les médias qui font de la propagande pour un bord politique, au lieu de relater les faits tels qu’ils se déroulent. Le traitement orienté de l’information par l’AFP, RFI et d’autres médias met en péril l’équilibre du monde où les lobbies et des puissants financiers, bien que minoritaires en nombre, voudraient que le monde soit formaté dans la seule configuration de ne faire que du profit  ; rien que du profit.
Le déni des réalités  ; le déni des dictatures portées par certains grands pays  ; les différents dénis cultivés pour intoxiquer et désinformer l’opinion ont généré des déplacements massifs de populations. Il est plus qu’urgent de regarder les choses en face pour que le monde se remette dans l’ordre. L’Occident devrait comprendre que la grave crise des migrants n’est que le produit de ses expéditions impérialistes.
Pour revenir à la crise en Côte d’Ivoire, les commentaires qui voudraient faire croire que les nombreuses manifestations – qui sont en cours et que rien n’arrêtera, sauf l’application stricte des lois républicaines – sont le fait de seuls «  pro-Gbagbo  », nient les réalités socio-politiques ivoiriennes telles qu’elles existent. Ces commentaires, naturellement intéressés dans leur substance et décalés par rapport aux préoccupations du peuple sont donc irresponsables.
Les démocrates de la Diaspora et leurs amis d’horizons divers soutiennent les mouvements en cours et encouragent le peuple à continuer les revendications démocratiques jusqu’à ce que les populations en souffrance d’une dictature féroce, soient entendues.


Claude Koudou

Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique du Front populaire ivoirien
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !