Rapport de l’Onu sur les pro-Gbagbo: Toute la vérité sur les sms révélés

Mercredi 24 Octobre 2012 - 07:55


Ban Ki-Moon, Sécrétaire Général de l'ONU
Ban Ki-Moon, Sécrétaire Général de l'ONU
Le régime Ouattara et la presse qui lui est proche croient tenir le bon bout dans la recherche de prétendus déstabilisateurs qui seraient des pro-Gbagbo. Dans son édition d’hier, le quotidien Le Patriote a publié un pan du rapport controversé produit par des experts de l’Onu. Qui fait état d’une dizaine de messages téléphoniques (sms) émanant de personnes que ce rapport de l’Onu présente comme des pro-Gbagbo en exil qui seraient dans une entreprise de déstabilisation du pays. Sur les dix sms, neufs sont adressés à la personne ayant le numéro de téléphone suivant : 40 00 79 45.
Un appel sur ce numéro nous a permis de découvrir qu’il s’agit du contact d’un homme de média. En l’occurrence Germain Séhoué, journaliste au quotidien Le Temps par ailleurs écrivain et auteur du livre d’investigation intitulé «Le commandant invisible ». Joint hier au téléphone, Germain Séhoué a soutenu que ces sms en question ne proviennent pas de pro-Gbagbo en exil. Mais bien de combattants pro-Ouattara qui ont mené la lutte pour Alassane Ouattara dans la commune d’Abobo dans la crise post-électorale. Le confrère explique que pour écrire son livre « Le commandant invisible », il avait pris attache avec ces ex rebelles qui ont combattu à Abobo pour le compte d’Alassane Ouattara. Le journaliste indique que ces sms proviennent d’un certain « colonel » Sékouba qui lui a fourni toutes les révélations qui ont servi à écrire son livre. « Moi, je suis un journaliste- écrivain. A partir de mon livre qui est dans les librairies à travers le monde, j’ai établi des relations profondes avec celui qui m’a fourni les informations que j’ai traitées dans mon livre.
Ce n’est pas un pro-Gbagbo. C’est un pro-Ouattara. En plus, je suis un journaliste et je ne me reconnais pas dans les accusations de déstabilisation de mon pays. Mon combat consiste à écrire, à faire la critique et à éveiller les consciences et non à déstabiliser mon pays», a-t-il affirmé. Fait curieux, nulle part, on ne voit le contact téléphonique de l’émetteur des sms avec lesquels les prétendus pro-Gbagbo voudraient, soutient ce fameux rapport, casser le régime actuel. Pourquoi ce rapport a-t-il passé sous silence le numéro de téléphone de l’émetteur des sms.
C’est aussi là que se trouvent toutes les faiblesses du document produit par l’Onu.

Benjamin Koré

In Notre voie / N°4253 du mardi 23 octobre 2012
 




Tags : Ban Ki Moon, onu

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !