Rapport d’Experts de l’ONU: Les grains de sable imprévus

Mercredi 24 Octobre 2012 - 07:22


Rapport d’Experts de l’ONU: Les grains de sable imprévus
Le groupe d’experts de l’ONU a livré son rapport d’étape sur la Côte d’Ivoire. Ce rapport accable les pro Gbagbo, sur de nombreux paragraphes, principalement et explicitement, du paragraphe 3 au paragraphe 41. L'annexe 9, qui restituerait des « SMS échangés entre » un présumé pro Gbagbo et son interlocuteur en Côte d’Ivoire, a le plus retenu notre attention.
Nous souhaitons nous interroger, à propos de ces SMS, d'abord sur le problème juridique que pose cette violation de la correspondance privée et ensuite démontrer que ces SMS, annexés au Rapport des experts de l'ONU, relèvent d’une manipulation et de faux. Nous le ferons à partir de ce que nous avons convenu d’appeler les grains de sable imprévus . Pourquoi avoir choisi les Annexes, nous dira-t-on?
Nous savons que la partie Annexes est habituellement la partie la plus riche d’un document de travail, de recherche ou simplement d’enquête, car l’essentiel, dans tous les sens du terme, s’y trouve à l'état brut. Le chercheur ou l’enquêteur ne fait pas toujours attention à tout ce qui s’y trouve, et, qui peut, oui ou non, consolider sa thèse ou ses démonstrations. C’est à partir des annexes que l’on remonte plus facilement au texte ou au rapport pour s’assurer de sa rigueur ou de sa faiblesse. Nous avons effectué un exercice simple, familier aux psychologues cliniciens, à partir des actes manqués (par exemple, on veut dire Ouattara, mais c’est le nom de Gbagbo qu’on dit) et le niveau de langue pour démonter le faux en montrant que ces SMS sont faussement attribués à un pro Gbagbo. Un dernier élément s'y ajoute, non des moindres, le fait livré par le journaliste de Notre Voie, et qui vient confirmer notre thèse.

1- Le groupe d'experts de l'ONU a-t-il le droit de violer le secret des correspondances privées des pro Gbagbo ?
 
Avec les SMS produits, il y a une violation manifeste du secret des correspondances. Pourquoi le groupe d'experts ne mentionne-t-il pas le document juridique l'autorisant à violer ainsi des correspondances privées ? Les pro Gbagbo ont-ils encore des droits en Côte d'Ivoire ?

2- Les grains de sable prouvant l'usage de faux par le groupe d'experts de l'ONU

1er grain de sable:

l’acte manqué ; le nom, le mot ou la phrase de trop qui trahit

9èmeSMS: « L!action de nos troupes mené par le colonel sera total du nord au sud du pays c!est pr cela le plus grand soucis du colonel c!est d!évité à la population d!en etre les sacrifiés tout comme Alassane en a fait depuis 1999 en tromatisant et tuant la population tout en ce servant de nous pr etre au pouvoir. »
Ici, c’est simplement un bout de phrase qui trahit son auteur : « tout en ce servant de nous pr etre au pouvoir ». De qui, le nommé, Alassane, s’est-il servi pour être au pouvoir ? Il ne s’est certainement pas servi des pro Gbagbo. Celui qui parle, ne peut qu’être, un, parmi les combattants pro Ouattara, déçu. Son intention, dans ce SMS, n’était pas de confesser qu’ils ont été utilisés ou que Ouattara s’est servi d’eux pour arriver au pouvoir ; mais cela lui a échappé. C’est souvent ainsi que l’inconscient parle, en livrant le fond de la pensée que l'on voulait cacher, en divulgant l'identité réelle que l'on voulait dissimuler. Dans ce SMS, l'on note deux choses: Ouattara Alassane, a non seulement sacrifié, traumatisé et tué la population, mais, de plus, s’est servi de nous, (nous, ses combattants) pour être au pouvoir. Comment l’auteur d’un tel SMS, peut-il être un pro Gbagbo en exil au Ghana ? La vérité qui éclate de ce SMS est que son émetteur ne peut qu’être sorti du sérail de M. Ouattara : un de ses combattants, un de ses sauveurs.

2ème grain de sable :

le bas niveau de langue et les fautes de 9 SMS sur les 10
Tous ceux dont les noms ont été cités, comme membres ou financiers de la déstabilisation du régime Ouattara, n’ont pas ce bas niveau de langue que les SMS ont servi. Le niveau de langue, les fautes de français et d’orthographe sont tels que l’on imagine difficilement ces hautes personnalités s’exprimer ainsi, même si ce ne sont que des SMS. Voyons ces nombreuses fautes, soulignées ici :
1er SMS: Cela fait un laps de temps que je vous ai pas contacté juste pour preuve de sécurité.
2ème SMS : Le colonel a prévu une date précise et l!endroit sur l!accord de certains devenciés puisque certains y seront lors de la rencontre afin de rencontré…
4ème SMS : … afin de rassemblé … et bombardé tous les camps génie des troupe de nos confrère chefs rebelles, aussi attaqué la prison surtout la maca Afin de libéré certains gens, ces tant ci là bas à Yopougon il y aura une attaque aux camp BAE.
5ème SMS : En ce moment sur le territoire ivoirien ns avions des hommes qui opère discrètement, précisement à Abidjan, le colonel a donné l!ordre le dimanche pour que nos hommes aillent prendre de force des moyens militaire dans certain camps militaire, donc si vous etre à Abidjan ces temps ci restez chez vs avc votr famille.
Sixième SMS : Si vs en aviez des choses à lui transmettre, faitemoi part afin que je lui transmettre
cela quant je lui en ferai le rapport de tout ces appels et sms recu de toute cette journée.
Septième SMS : J!en feré parti de la délégation qui ira avec eux
Huitième SMS : Le colonel ce rendra…ce soir avec certains devanciés du djihad et touareg pour encontre discrèt.
Neuvième SMS : L!action de nos troupes mené par le colonel sera total du nord au sud du pays c!est pr cela le plus grand soucis du colonel c!est d!évité à la population d!en etre les sacrifiés tout commeAlassane en a fait depuis 1999 en tromatisant et tuant la population tout en ce servant de nous pr etre au pouvoir.
Dixième SMS : Pour la libération de la cote d!ivoire, il y aura un nouveau genre d!action militaire des forces islamique, touareg etc. La population ne sera pasmeutrière tel est le plus grand pari c!est de metre la population hors de ce chaos militaire c!est pour cela le colonel est beaucoup occupé.

3ème grain de sable

: l’excellent niveau de langue d’un seul SMS sur les 10
Troisième SMS: «le colonel ordonnera ces jours-ci une attaque musclée contre un camp des FRCI, donc restez chez vous avec votre famille et soyez prudent. »
Le niveau de langue est excellent. Quelle prouesse en si peu de temps ? Mais, c’est ici qu’apparaît le deuxième acte manqué (le retour du refoulé comme dirait l'autre). Ce SMS, rédigé par la même personne, dans le même intervalle de temps, de 12H53 à 12H12 (?), et envoyé au même destinataire, l’est dans un français limpide et sans écorchure de langue. Y aurait-il eu un dédoublement de personnalité ? L'auteur du montage a oublié qu'il aurait fallu garder à tous les SMS le même niveau de langue et les mêmes types de faute pour mieux brouiller les pistes. Le manque de vigilance dans un seul SMS, sur les 10, a suffi à le perdre. Le crime parfait n'existe pas.

 
4ème grain de sable 

: l'oubli de mentionner le numéro expéditeur
Pourquoi ce rapport a-t-il passé sous silence le numéro de téléphone de l’émetteur des sms? Pour démontrer en effet, qu'un SMS émane de quelqu'un, il faut montrer le numéro expéditeur, car il est facile, avec l'évolution actuelle de la technologie, de fabriquer des sms et les attribuer à quelqu'un. Des sms peuvent même être émis de votre poste, à votre insu, et adressés à un destinataire que vous ne connaissez même pas. L'oubli de cette mention ne peut pas être innocent ; on l'appelle scotomisation, acte conscient ou inconscient d'effacer un fait pour servir une cause.

5ème grain de sable 

: le temps s'accelère et s'inverse anachronologiquement
La conversation par SMS aurait commencé à 12H53 pour se terminer anachronologiquement à 12H12 ; ceci est matériellement impossible. Mais qui plus est, lorsque l’on voit le niveau de la personne qui a écrit ces SMS, l’on ne peut qu’être surpris de la rapidité de sa rédaction. Le temps qui sépare chaque SMS d’un autre, dit temps de latence est, en moyenne de 3,8 minutes (soit 10 SMS sur une durée de 41mn). Le troisième SMS est d'une durée plus courte, et envoyé rien que deux minutes après le précédent, soit à 12h 40. N’est-ce pas extraordinaire pour quelqu'un dont nous connaissons maintenant le niveau, par son expression écrite?

3- La preuve directe de l'usage de faux par le Groupe d'experts est donnée par Benjamin Koré de Notre Voie

Selon Benjamin Koré (in Notre Voie N° du mardi 23 octobre 2012), le N° 40 00 79 45, auquel neuf des 10 SMS sont adressés, appartient à Germain Séhoué, journaliste au quotidien Le Temps ; écrivain et auteur du livre d’investigation intitulé «Le commandant invisible ». Joint, au téléphone, dit M. Koré, Germain Séhoué est formel : « les sms en question ne proviennent pas de pro-Gbagbo en exil, mais de combattants pro-Ouattara (en l'occurence, d’un certain « colonel » Sékouba) qui ont mené la lutte pour Alassane Ouattara dans la commune d’Abobo dans la crise postélectorale.

 
Conclusion 

De tout ce qui précède, l'on peut conclure sereinement que les SMS ici en questionproviennent de quelqu'un, parmi ceux, dont Ouattara s’est servi pour être au pouvoir. Il faut donc retenir la thèse, des attaques des positions FRCI par des FRCI, de la déstabilisation du régime Ouattara par ses sauveurs d’hier, mécontents. Le reste n'est que manipulation. On le voit donc, c’est toujours maladroitement que l’on fait porter le chapeau aux souffre-douleurs, les pro Gbagbo. Hier, après le complot avorté, monté artificiellement par M. Hamed Bakayoko pour accuser les pro Gbagbo, en utilisant un ressortissant ghanéen du nom de Tchikata (aux arrêts en ce moment au Ghana), après l'attaque de Noé et la version des assaillants venus du Ghana, servie pour accuser les partisans du Président Gbagbo  en exil dans ce pays; aujourd’hui, ce sont des SMS, encore, de pro Gbagbo. Pourquoi l'ONU se croit-elle obligée de prendre part au faux et au mensonge aux côtés des pro Ouattara dont c'est la spécialité ?Ce sera quoi demain ?

Dassi Okpetiblioua
Historien




Tags : onu

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !