Quand ils prennent du recul...

Mercredi 13 Juin 2012 - 08:17


Quand ils prennent du recul...
Discussion décalée, mais suffisamment révélatrice de l’état d’âme que se font actuellement nos amis d’en face. Ils n’étaient certainement pas en train de parler de Laurent Gbagbo dans cette période où les prouesses politiques de leur champion leur donnent le tournis. L’arrestation de Lida Kouassi au Togo, l’identification immédiate des pro-Gbagbo dans la tuerie des casques bleus dans l’ouest du pays, le gazage des policiers contestataires, la convocation du procureur Ocampo pour lui donner des instructions contre le prisonnier de la Haye…sont des haut faits politiques que les courts moments matinaux autour des titres des journaux qui encensent leur gourou ne suffisent pas à décrypter. Mais ce jour-là, je rasais les murs par là et je suis tombé sur l’intervention de l’un des leurs qui, loin de m’agacer, a plutôt interrompu ma fuite. Le sujet s’est planté au cœur du débat suite à la boutade d’un débateur qui voulait comparer les politiques de Ouattara et de Gbagbo : « Gbagbo a mis 800 milliards dans l’achat des armes pour exterminer son peuple…» il n’a pas fallu plus pour que celui qui a attiré mon attention et qui, dans un recul réflexif, méditait certainement la question depuis un moment réagisse en disant exactement ceci : « arrêtons de dire cela, sinon il faudra admettre que Laurent Gbagbo est véritablement le seul d’entre eux tous qui aime vraiment ce pays. » Comment ? Imaginez le calme consécutif à cette question pour écouter une démonstration iconoclaste. « Si Gbagbo a mis 800 milliards dans l’achat des armes, je pense qu’il en avait le droit en tant que chef d’Etat pour protéger son territoire. Mais si malgré toutes ses armes nous avons réussi à le vaincre, c’est que nous en avons acheté au moins autant que lui sinon plus. De quel droit ? Et où avons-nous pris tout cet argent si on considère que les caisses de l’Etat étaient tenues par Gbagbo…? - Ce sont les armes qu’ils prenaient pour nous attaquer que nous avons arrachées à ses soldats pour les vaincre… l’interrompt un auditeur qui supportait difficilement qu’on bouscule les bornes. Arrêtons d’être ridicules ! reprend l’illuminé du moment. Comment des gens qui, dans la majorité ne connaissent aucun métier des armes peuvent arracher leurs armes aux militaires et les vaincre ? C’est d’ailleurs pourquoi je pense que si nous continuons d’articuler nos argumentaires de cette façon, il nous faudra admettre que Laurent Gbagbo a trop aimé ce pays et c’est peut être pour cet amour pour nous qu’il est actuellement en prison. Parce qu’avec autant d’armes, avec une armée de professionnels acquis à sa cause et avec toutes les milices qu’on lui attribue, je pense que s’il avait vraiment voulu faire la guerre, je ne suis pas sûr qu’on serait là aujourd’hui en train de discuter tranquillement. Au minimum avec tout ce qu’on lui prête, il aurait pu prendre la tête d’une rébellion très puissante pour rendre ce pays complètement ingouvernable…» Ah frère ! Tu es devenu LMP ou quoi ? Rétorque un autre. Comme quoi…



Joseph Marat

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !