Promesses de milliards non tenues: Comment Ouattara a roulé le peuple dans la farine

Ouattara n’a pas tenu parole alassane Dramane Ouattara sera investi ce samedi. Il veut un autre mandat de 5 ans. en 2010, il avait promis du miel aux Ivoiriens. Durant 5 ans, il a surfé sur ses propres promesses et a plutôt achevé des projets de ponts entamés sous ses prédécesseurs. Ce qu’il n’avait pas promis aux Ivoiriens. toutes ses promesses de campagne présidentielle de 2010, il les a abandonnées.

Samedi 25 Avril 2015 - 07:24


Promesses de milliards non tenues: Comment Ouattara a roulé le peuple dans la farine
A peine les élections de 2015 s’annoncent-elles que déjà les promesses de campagne d’Alassane Dramane ouattara inondent le pays. La plus grosse promesse du siècle est l’alternance à la tête de l’etat en 2020 entre le rdr et le PDCi, son allié dans la coalition au pouvoir. Sur la question, il est à parier qu’il s’agit, ni plus ni moins, d’un marché de dupes. Parce qu’il est impensable de croire qu’Alassane Dramane ouattara offrira sur un plateau d’or le pouvoir au Pdci-rda. Du reste, qui peut raisonnablement penser que le rDr acceptera ce « sacrifice » ? on parle du pouvoir comme s’il s’agissait d’un morceau de banane qu’on donne à un ami. récemment, en visite de pré-campagne à San Pedro, m. ouattara a encore fait des promesses  d’investissements de l’ordre de 6.000 milliards de fcfa pour les projets. rien que pour la région ! Qui dit mieux ? Le chef de l’etat ne dit pas 600 millions fCfA. mais l’énorme somme de 1.000 milliards multipliés par 6.mais cette promesse ne vient pas seule. elle est conditionnée par sa réélection en 2015. Pour avoir les faveurs des électeurs de la ville natale de feu Houphouët-Boigny, Alassane ouattara avait dit qu’il allait établir sa résidence à Yamoussoukro, une fois qu’il arrivait à la tête du pays. Depuis plus de 4 ans qu’il est au p o u v o i r , l’homme a abandonné sa promesse de résider à Yamoussoukro. il n’en parle plus et il ne lui vient même pas à l’esprit de faire un séjour d’au moins une semaine dans la capitale politique ivoirienne. Pourtant, avec la destruction par l’armée française de la résidence de fonction du chef de l’etat à Abidjan, il avait là un bon prétexte pour s’installer à Yamoussoukro, la ville natale d’HouphouëtBoigny dont il se réclame sans cesse. Ainsi, le fait de ne pas résider à Yamoussoukro veut dire qu’Alassane Dramane ouattara a roulé ses fanatiques dans la farine. toujours au cours de la campagne de 2010, le président du rdr avait sollicité les suffrages des ivoiriens pour un seul mandat. il jurait pratiquement qu’un seul mandat lui suffirait pour transformer la Côte d’ivoire entière. « Donnez-moi seulement 5 ans pour transformer le pays. Je demande 5 ans », clamait-il lors de sa campagne. mais il n’a pas attendu que son mandat arrive à son terme qu’il a déjà commencé à supplier ses alliés pour avoir un autre mandat. ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ? il a pris goût au pouvoir et à ses privilèges. il n’entend plus quitter la scène après le seul mandat qu’il avait demandé. Là encore, ouattara amène les ivoiriens à ne pas se fier à ce qu’il promet. il avait également parcouru le pays, avec sur les bras, les promesses de milliards, pour chaque département. il expliquait en ce temps-là à qui voulait l’entendre, que son travail est de chercher de l’argent. et qu’il lui était très facile de mobiliser tous les milliards qu’il promettait à chaque département. « Je suis un banquier. Mon travail est de chercher l’argent », ne cessait-il de répéter à travers le pays. il disait que 10.000 milliards fCfA lui suffisaient pour satisfaire les ivoiriens. Qui se frottaient les mains parce qu’ils croyaient que leur misère trouverait une fin si Alassane Dramane ouattara arrivait au pouvoir. on est à la veille de la fin de son mandat. Pas un seul département en Côte d’ivoire ne peut témoigner avoir vu ou touché les milliards de m. ouattara. Les populations sont toujours dans l’attente de l’argent promis. et à leur surprise, Alassane Dramane ouattara retourne encore en studio pour sortir un nouveau disque de promesses alors qu’on n’a encore rien vu des promesses de 2010. La construction d’une université par an. telle était l’autre promesse du candidat du rdr en 2010. Les années passent vite. on est déjà en 2015. mais il n’y a pas eu de nouvelles universités qui aient été construites dans ce pays. tout ce qui a été servi aux ivoiriens, c’est des couches de peinture passée à plus de 110 milliards fCfA sur les murs des anciennes universités. Comme pour narguer le peuple ivoirien, au moment où les étudiants ivoiriens souffrent énormément, m. ouattara prend l’argent du contribuable pour aller offrir un amphithéâtre de 530 millions fCfA à l’université d’Abomey-Calavi, au Bénin. Ce n’est pas le fait d’aider un pays frère qui fâche. mais on ne joue pas le bon Samaritain en oubliant son propre peuple.     Concernant la question de la Justice, il a rassuré qu’il allait coopérer franchement avec la CPi. Pour montrer qu’il est de bonne foi, il n’a pas hésité à remettre le président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à cette juridiction internationale. mais l’homme se rétracte aujourd’hui. il refuse de coopérer avec fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale. Certainement mis sous pression par la CPi, m. ouattara pique une colère et s’attaque à la communauté internationale qui l’a porté au pouvoir. il est tellement irrité que lors de sa récente sortie dans la commune d’Abobo, il a jugé ses parrains d’esclavagistes. Sans aucune gêne. Pour finir, disons qu’au cours de sa campagne, il avait annoncé une enquête sur la rébellion armée de 2002. il est au pouvoir depuis avril 2011. Le constat est qu’il ruse avec les ivoiriens sur cette enquête concernant la rébellion. il roule tout le monde dans la farine. A cette allure, on se demande sur quoi le Pdcirda fonde son espoir de voir m. ouattara lui céder le pouvoir en 2020.

Benjamin Koré


Des promesses de Ouattara en chiffres
1- San-Pedro : 375 milliards
2- tabou : 73 milliards
3- Sassandra : 121 milliards
4- Soubré: 531 milliards
5- Sinfra : 85 milliards
6- Bouaflé : 95 milliards
7- Zuénoula : 66 milliards
8- vavoua : 144 milliards
9- Daloa : 260 milliards
10- Gagnoa : 139,600 milliards
 11- oumé : 78 milliards
 12- Lakota : 80 milliards
13- Divo : 47 milliards
14- Yamoussoukro : 1.000 milliards
15- toumodi : 56 milliards
16- tiébissou : 38 milliards
17- Bouaké : 310 milliards
18- Béoumi : 77 milliards
19- Sakassou : 37 milliards
20- Katiola : 107 milliards
 21- Dabakala : 74 milliards
22- Korhogo : 300 milliards
23- ferkessédougou : 155 milliards
24- région de man : 1.055 milliards dont : - Danané : 144 milliards - Guiglo : 114 milliards - toulépleu : 44 milliards - Bangolo : 73 milliards
25- tiassalé, Sikensi et taabo : 95 milliards
 26- odienné : 194 milliards
27- minignan : 91 milliards
 28- madinani : 90 milliards
29- région de touba : 155 milliards
30- Dimbokro : 45 milliards
31- Daoukro: 66 milliards
 32- Bocanda : 44 milliards
33- Boundiali : 108 milliards
 34- Bondoukou : 178 milliards
35- Bouna : 163 milliards
36- tanda : 109 milliards
37- Abengourou : 122 milliards
 38- Agnibilékro : 63 milliards
39- Séguéla : 192 milliards
40- mankono : 156 milliards
 41- Adzopé : 90 milliards (le 7 janvier 2010)
42- Agboville : 83 milliards
 43- Jacqueville : 44 milliards
44- Grand Lahou : 63 milliards

 TOTAL: 7.685 milliards fCfa

Source: Notre Voie n° 4994 du vendredi 24 avril 2015 - 16ème année
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !