Procédure judiciaire à la CPI : Me Altit : «Gbagbo peut être libéré»

Samedi 25 Janvier 2014 - 01:09


Sur des accusations dénuées de tout fondement juridique, le président Laurent Gbagbo a été transféré à la Haye, dans une procédure lourde, où l’accusation peine à présenter des preuves solides. Malgré tout, «le président Gbagbo a-t-il des chances d’être libéré ?» Son avocat principal, Me Altit, à qui cette question a été posée récemment par la par la radio internationale néerlandaise, RNW, rapportée par le site regardssurgbagbo.net. «Tout d’abord, si les charges n’étaient pas confirmées, si les juges décidaient qu’il n'y a pas lieu à procès, le président Gbagbo serait immédiatement libéré par le fait même de la décision des juges. Ça  c’est la première chose. La seconde chose c’est que, même dans l’hypothèse où la procédure continue un certain temps, il peut obtenir une libération provisoire, assortie ou non de conditions. Nous travaillons naturellement de manière particulièrement constante, de manière particulièrement importante, à avancer dans cette direction. Et il est particulièrement important aujourd'hui de constater, de considérer, qu'une éventuelle libération du président Gbagbo serait une étape essentielle dans le processus de réconciliation qui a lieu en ce moment en Côte d’Ivoire», a déclaré Me Altit. Une réponse sans langue de bois qui donne d’espérer d’un élargissement de son client. Surtout avec les derniers développements de l’affaire qui ont vu la très controversée Bensouda déposer un autre ramassis de ‘‘preuves’’, selon elle. A l’analyse, on se rend bien compte qu’il ne s’agit ni plus ni moins que de réchauffé déjà servi à la chambre préliminaire I.

Stéphane Bahi

 Source: Le Nouveau Courrier N° 982 Du Vendredi 24 Janvier 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !