Presse/ Dupés par Amadou Soumahoro, les journalistes de La Matinale menacent de marcher sur le siège du RDR

secrétaire sécrétaire

Mercredi 25 Mai 2016 - 02:08


Amadou Soumahoro, Secrétaire Général du RDR
Amadou Soumahoro, Secrétaire Général du RDR
Rien ne va plus entre les travailleurs de l’ex-journal ‘’La Matinale’’ et la direction du RDR, promoteur dudit canard. Depuis la fermeture du quotidien pro-RDR en décembre 2015,  les journalistes et autres agents sont restés sans suite quant au retour probable du journal sur le marché ou au paiement quelconque de leurs indemnités de travail.
Le secteur de la presse ivoirienne est à nouveau secoué depuis un certain temps, mais cette fois par une affaire bien scabreuse. Au moment où le président de la République, Alassane Ouattara, se bat pour l’avènement d’une presse libre, crédible et indépendante dans notre pays, certaines personnes et non des moindres au sein de son parti, semblent avoir opté pour la clochardisation des journalistes. Ce fut bien le cas à l’ancien quotidien RDR, La Matinale où, durant 3 ans,  aucun journaliste n’a pu bénéficier ni de contrat de travail ni de bulletins de salaire encore moins de couverture sociale (déclaration CNPS). Pendant donc 3 années, les journalistes de La Matinale ont travaillé au noir avec des salaires bien en dessous de la convention collective. Au vu et au su d’Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du RDR, de Mme Jeanne Peuhmond, Trésorière du RDR et Directrice financière du journal, et de M. Diabaté Lanciné, Directeur de cabinet adjoint du SGI du RDR et Directeur de publication de La Matinale. Forcés à fermer le 31 décembre 2015 à la suite d’une décision unilatérale d’Amadou Soumahoro, les travailleurs de l’ex-Matinale attendent en vain l’ouverture, comme promis par le Directeur de cabinet adjoint du SGI du RDR, de la nouvelle maison d’édition dénommée ‘’Les éditions Vivre ensemble’’ supposée employer  l’ancien personnel de La Matinale. A défaut de cela, le paiement sans plus tarder de leurs indemnités de travail. «  Le 30 décembre 2015, alors que personne ne s’y attendait, M. Diabaté Lanciné, au cours d’une réunion d’information, est venu nous annoncer, au nom du SGI du RDR, Amadou Soumahoro, la suspension ‘’pour un réaménagement technique’’ de La Matinale. 5 mois après la fermeture du journal, il n’y a toujours rien. Nous sommes fatigués d’attendre en vain un journal qui ne revient pas. Si le RDR a fermé son journal, qu’il ait le courage de dire aux travailleurs que le journal est fermé. Dans ce cas, il nous paie nos droits et on s’en va ailleurs. Mais, qu’il continue de ruser avec les travailleurs en tentant de faire croire que tout est bouclé pour le fameux nouveau journal qu’on ne voit pas depuis 5 mois, c’est un peu malhonnête», a dénoncé sous le couvert de l’anonymat un journaliste. «  Nous avons tout fait pour rencontrer la direction du RDR afin qu’elle nous situe sur notre sort mais nous avons l’impression qu’elle évite de nous rencontrer. Comment un parti qui se dit être au pouvoir peut-il prendre plus de 5 mois pour créer un simple journal  ? C’est une insulte à l’intelligence  ! Si le ministre Amadou Soumahoro et le RDR ne nous versent pas nos droits, nous allons marcher sur la Rue Lepic. Pendant 3 ans, nous avons travaillé avec dévouement pour la promotion de sa politique de Vivre ensemble. Le RDR ne peut pas nous remercier comme de vulgaires travailleurs ramassés dans la rue. Le Président Ouattara n’acceptera pas cela», a-t-il craché. Créée en juin 2012, à la fin de la crise postélectorale, La Matinale a fermé ses portes fin décembre 2015. Les raisons de la fermeture du journal n’ont jamais été données. Mais des langues indiscrètes parlent d’un malentendu financier entre Amadou Soumahoro et Bamba Alex Souleymane, ex-DG du journal. Nous y reviendrons  !



Photo  : Amadou Soumahoro
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !