Présidentielle de 2015 en Côte d'Ivoire: Lettre ouverte du MOSOURPA à M BAN KI MOON, Secrétaire général de l’ONU

Lundi 18 Mai 2015 - 09:59


Lettre ouverte du MOSOURPA à M BAN KI MOON, Secrétaire général de l’ONU

 

Monsieur le secrétaire général,

  Des élections présidentielles doivent être organisées en Côte d’Ivoire au mois d’Octobre 2015. Vous ne pouvez ignorer que le résultat des élections précédentes n’a pas été respecté et qu’à la suite d’une longue crise la France a, par un coup d’Etat militaire mené par l’armée française elle-même, imposé le candidat battu à la tête de l’Etat.

  Notre mouvement pour la souveraineté et le respect des Peuples d’Afrique s’adresse à vous pour que la prochaine  élection  se déroule dans des conditions légales et démocratiques incontestables. Nous avons déjà fait part de nos inquiétudes à ce sujet à  M. Le président de la CEDEAO et aux chefs de ses états-membres. Vous trouverez en pièce jointe une copie de ce courrier.

  Mais nous voulons surtout attirer votre attention sur le fait que la crédibilité  de l’ONU va à nouveau être engagée pour cette élection présidentielle et qu’elle gagnerait beaucoup aux yeux d’un grand nombre d’africains à ne pas se comporter comme elle l’a fait à la suite de l’élection précédente

1- en ignorant les résultats proclamés régulièrement et en pleine conformité avec la Constitution par le Conseil Constitutionnel

2-en faisant annoncer  ensuite par son représentant en Côte d’Ivoire depuis les locaux du candidat battu un résultat faux

3-en outrepassant ainsi tous les pouvoirs de l’ONU qui n’a jamais eu pareil mandat.

  Dans cette circonstance l’ONU s’est tout simplement déshonorée en se mettant au service des puissances néocoloniales et en couvrant le coup d’état militaire perpétré par la France.

  Vous devez bien comprendre que pareils évènements ne peuvent  que susciter la méfiance voire l’hostilité des populations vis-à-vis de cette institution et que s’ils se renouvelaient en 2015 ils conduiraient à considérer les casques bleus comme une armée d’occupation au service de puissances extérieures et vos représentants comme de simples agents de ces puissances.

  L’ancien président ghanéen Rawling vient d’ailleurs de dénoncer publiquement la manipulation de l’ONU par la France  dans cette mascarade sanglante.

  Il n’est pas trop tard pour que  l’ONU et le Conseil de sécurité prennent toutes dispositions pour que la prochaine élection se déroule dans le respect de la Constitution en particulier en mettant un terme à  cinq années d’atteintes permanentes à la liberté politique dans un pays où prés d’un millier d’opposants sont emprisonnés sans jugement et pour éviter les ingérences étrangères , y compris  militaires, dans ce scrutin.

L’ONU pourrait ainsi faire un peu oublier un comportement qui l’a rendue très méprisable en 2011.

Dans l’espoir d’une réaction positive de l’ONU à cette demande, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Secrétaire général, notre salut respectueux.

 
Mouvement pour la Souveraineté et le Respect des Peuples d’Afrique

Le président
Maurice Dale Bagno
mosourpa@mailz.org            
  http://mosourpa.hautetfort.com
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !