Présidentielle de 2015/ Un militant du FPI répond à Stéphane Kipré:"Affi a la posture et le charisme pour mener ce combat..."

Mercredi 6 Novembre 2013 - 05:00


Stéphane Kipré, président de l'UNG
Stéphane Kipré, président de l'UNG
Voici ce que dit ,monsieur Kipré stéphane de l'UNG<<Chaque combat est incarné par une seule personne ....Actuellement le combat dans lequel on se trouve est celui de Gbagbo>>
D'abord, évitons de faire des amalgames entre la vie d'un parti politique et les liens familiaux. C'est cette façon de faire de la politique en Afrique qui nous a aussi créé tous ces problèmes. Kipré Stéphane n'est pas un militant du FPI .Exprimons -nous sur le débat idéologique et sortons du culte de la personnalité des hommes politiques et du carcan de l’ethnicité. Affi est le président du FPI. Arrêtons de comparer à chaque fois le combat Sud-Africain à celui des Ivoiriens.D'abord les périodes et le contexte ne sont pas les mêmes.Les Sud-Africains ont mené un combat contre le colonisateur européen, alors qu'en côte d'Ivoire le même colonisateur blanc a réussi à opposer le nord et le Sud.Les Ivoiriens se sont auto-détruits (plus de 10000 morts étaient tous des ivoiriens ou des noirs africains).Les occidentaux parlent de guerre civile pendant que certains Ivoiriens qualifient cela de lutte contre l'impérialisme Français.
Est-ce vraiment une lutte contre l'impérialisme?Les Sud-Africains oui!parce qu'ils avaient continué le combat contre les occupants blancs pendant que Mandela était en prison.Le combat de Gbagbo a été mal interprété. Gbagbo est un réformiste qui n'a jamais voulu combattre la France et il avait toujours cherché à concilier la France néocoloniale avec les nouvelles réalités socio-économiques de la Côte d'Ivoire.Sinon pourquoi aurait- il octroyé plus de 55 % des puits de pétrole à Total et renouvelé les contrats de Bouygues et de Bolloré? Pourquoi avait –il accepté d’aller aux élections sous la pression de la France et des occidentaux? Pour moi, si les conditions sécuritaires sont réunies, Affi  pourrait se candidater aux élections de 2015 contre Ouattara.Gbagbo est un camarade militant qui est tombé pour les Ivoiriens et la Côte d'Ivoire;j'estime que le camarade Affi a la posture et le charisme  pour mener ce combat sans aucun complexe. Car après Ouattara les rapports de force ne seront pas modifiés en Côte d'ivoire et que notre éternel ennemi,c'est à dire la France néocoloniale restera toujours sur ses positions . L'heure n'est pas à la bataille  des ego, mais à la bataille des idées.Mandela n'est pas Gbagbo et la Côte d'Ivoire n'est pas l'Afrique -Sud. François Miterrand disait<<Gouverner,ce n'est pas plaire>>
Etre alliés ne veut pas dire faire de l'entrisme ou modifier le fonctionnement interne d'une organisation.Affi ou n'importe quel Ivoirien peut se servir des échecs et des réussites de Gbagbo pour continuer le combat.C'est le combat du peuple Ivoirien et non d'un seul homme.Un combat sans alliés est un combat perdu d’avance.La Syrie résiste contre les occidentaux parce qu’elle a deux alliés (La chine et la Russie).Le seul allié de la Côte d’Ivoire c’est le peuple Ivoirien.

 Par Liadé G

 Contribution.    




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !