Pourquoi les Allogènes Malinkés,Senoufos et les immigrés Ouest- Africains tuent les autochtones Wê sur la terre de leurs ancêtres ?

Mardi 24 Juillet 2012 - 06:54


Le camp de Nahibly ayant subi la foudre et la cruauté des criminels
Le camp de Nahibly ayant subi la foudre et la cruauté des criminels
Le philosophe Grec Aristote écrivait ceci à propos des immigrés :
<<L’immigration est aussi un facteur de guerre civile, en l’absence de communauté ethnique tant que les citoyens n’en sont pas arrivés à respirer d’un même souffle ….C’est pourquoi parmi ceux qui ont, jusqu’a présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux on peur de les intégrer à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles.>>
 
Nos frères "Wê"avaient cru bon d'accueillir et de vouloir fonder ensemble avec leurs pauvres frères Ouest-Africains (Burkinabés, Maliens, Guinéens etc..)une cité qui reflèterait les bases de l'unité Africaine dans cette partie de la côte d'ivoire. Mais comme l'homme noir est naturellement égoïste, ingrat, malhonnête, inhumain et cruel, les frères Wê subissent aujourd'hui les pires atrocités que le peuple ivoirien n'a jamais connues de son histoire. C’est cela aussi le prix de la générosité humaine à payer.
L'exemple du président Gbagbo est patent. Voilà quelqu'un qui était arrivé au pouvoir avec sa propre vision de révolutionner, de démocratiser et d'humaniser l'Afrique mais il n'a malheureusement pas été compris et a été déporté à la CPI par celui là même à qui il avait octroyé la nationalité ivoirienne et qui est devenu chef d'Etat et qui se comporte comme un chef d'une tribu ou d'un Etat -village.
La vraie difficulté de ces grands Etats Africains réside dans le choix de ses gouvernants qui n'ont pas les compétences requises pour parler au nom de l'Etat nation. Par exemple, la Côte d'ivoire est un grand Etat mais qui est présentement dirigée par un petit esprit. Gbagbo a toujours compté sur son peuple pour poser les bases de la souveraineté de la côte d'ivoire, alors qu'Alassane a besoin de la main du colonisateur pour se relever à chaque fois.
Si les Dozos et les FRCI continuent de tuer les Wê, c'est parce que le chef a délibérément prôné la politique "du rattrapage ethnique dans une république que le peuple ivoirien avait toujours considérée «une et indivisible».Si les premiers présidents ivoiriens avaient eu les mêmes comportements qu'Alassane, je pense que les populations de Kong n'auraient plus existé aujourd’hui. Armer des chasseurs traditionnels (Sénoufos et Malinkés),tous originaires du Nord, pour aller tuer d'autres ivoiriens est cynique pour un chef d'Etat. Aujourd’hui nos frères Wê sont surpris et piégés par la capacité de nuisance de leurs frères du nord, appelés communément allogènes .
Un autre exemple qui pourrait être cité dans la même lignée que le premier: C’est monsieur Jacques Chirac qui a initié Sarkozy en politique. Mais quel est le nom du président Français qui a entraîné et humilié son prédécesseur ou son maître devant les juridictions Françaises? C’est bien monsieur Sarkozy. C’est à dire l'ancien apprenti politique de Chirac. Dans ces deux exemples on peut retenir deux leçons:
1)L'ingratitude.
2)Il n'y a pas de vraies amitiés en politique mais quelques rares compagnons de lutte.
Maintenant la question qui me vient à l'esprit est de savoir pourquoi certains hommes politiques nous parlent de réconciliation et de paix pendant que les partisans de Ouattara continuent de violer et de tuer les proches du président Gbagbo? Que ces pionniers de la paix aient au moins le courage de dire à monsieur Ouattara de cesser de tuer certains ivoiriens à cause de leurs opinions politiques ou pour leur appartenance ethnique ou religieuse. On n' impose pas la paix, son acquisition suppose un long travail avec soi-même. C’est facile pour Ouattara et l'ONUCI de tuer et de demander aux victimes d'aller sur la place publique pour se réconcilier. Mais Ouattara doit nous dire avec qui on se réconcilie? Les Ivoiriens devraient maintenant savoir que ce sont les puissances colonisatrices qui créent les troubles dans nos pays pour mieux nous exploiter. Gbagbo est resté au pouvoir pendant dix ans pour parler que de réconciliation et de paix aux Ivoiriens. Mais quelle est la suite? Alassane est arrivé pour le même refrain. Ce sont ces deux valeurs :Paix et Réconciliation qui caractérisent la démocratie en Afrique. C’est pourquoi l'Afrique ne connaîtra jamais de paix ni de développement parce que le colonisateur n'est pas prêt à parler de stabilité dans ses anciennes colonies. Donc tous ceux qui parlent de réconciliation ou de paix savent très bien qu'ils ne détiennent pas les leviers de la mondialisation qui est une nouvelle forme de ré- colonisation de l'Afrique subsaharienne. Sachez également que ce monde est régi par le formalisme des grandes puissances occidentales qui sont les seules à décider de l'avenir ou du destin des pays pauvres très endettés. L’Afrique est dans une impasse.
Je demande à la direction du FPI de dénoncer et de condamner le pouvoir et les forces de l’ONUCI qui ont toujours encadré les partisans de Ouattara pour tuer ou exproprier les populations de l’Ouest.
Seuls le courage et la persévérance peuvent nous amener à se libérer du joug colonial.
 
Liadé G –Militant du FPI-France
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !