Pour une prise de conscience africaine

Mercredi 25 Juin 2014 - 00:00


Dr Claude Koudou Analyste politique
Dr Claude Koudou Analyste politique
Nous constatons chaque jour que la démocratie et la transparence ne sont pas des valeurs réellement partagées par les moralisateurs de ce monde. Après des décennies de camouflage des triches et l'usage des cagoules et des masques portés par ces âmes bien pensantes mais mal intentionnées, il n'y a pas de jour plus particulièrement en France où ne nous sont pas révélées les faces hideuses de ces élites qui exigent constamment de nous ce qu'elles ne peuvent pas tenir. C'est pour cela que les Africains doivent se rassembler pour combattre les clichés qui nous ont été procurés et autour desquels des "batailles de chiffonniers" s'opèrent. "Dictateurs" et "démocrates", ce n'est pas vraiment le fond du problème pour l'Afrique même s'il est important que nos systèmes politiques soient améliorés. Ce qui est important pour l'Africain, ce sont les mêmes besoins élémentaires que les populations occidentales ont : se soigner, scolariser ses enfants et se nourrir décemment. Il est effectivement indispensable pour nous de trouver des passerelles qui permettent d'assurer un bien-être aux populations africaines. Cette aspiration n'est pas antinomique à la préservation des intérêts de ceux qui entendent commercer avec l'Afrique ou entretenir un rapport de partenariat de type gagnant-gagnant.
Les élites des anciennes puissances tutélaires s'ingénient à intoxiquer leurs opinions publiques pour entretenir chez elles l'impérieuse nécessité de leur présence en Afrique. Puisque ces grands pays surtout la France rament malgré le contrôle des avoirs de pays africains via le cfa, les élites ont peur de connaître une faillite totale si les Africains s'émancipent. Il me semble que cette vision réductrice devrait connaître une approche innovante dont ces puissances sortiraient plus gagnante plutôt que de perpétuer des artifices qui intègrent des barbouzeries qui les discréditent chaque jour davantage. Il est à craindre que "le retour du bâton" devienne fatal parce que l'on refusera simplement de s'adapter.
Chaque Africain doit méditer sur les valeurs fondatrices que sont la responsabilité, la dignité, la solidarité et la discipline. Avec un minimum d’humilité et le partage d'un réel souci de bâtir une méthode organisationnelle adaptée, chacun à sa place peut servir efficacement. Croire qu’on doit éliminer l’autre parce qu’on ne pense pas comme lui, parce qu’on n’est pas de la même ethnie que lui ou parce qu’on ne prie pas comme lui, est un non sens cultivé à souhait par ceux qui veulent diviser les Africains et une inanité pour ces Africains qui adhèrent à de telles thèses.

Dr Claude Koudou
Analyste politique




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !