Pour une nouvelle espérance en Côte d'Ivoire: Rejoignez le NPR

Samedi 22 Juin 2013 - 03:00


Docteur Jonas Zadi, porte-parole du NPR
Docteur Jonas Zadi, porte-parole du NPR
L’univers politique ivoirien s’est enrichi d’une nouvelle formation : LE NPR, entendez, Nouveau Parti pour le Rassemblement. Premier parti politique ivoirien issu de la diaspora, le NPR est membre  du CNRD,  membre influent de la résistance qui lutte depuis des années en Europe pour la justice pour tous et surtout pour la libération du président Gbagbo, injustement détenu à la CPI, et de tous les prisonniers politiques en Côte d'ivoire sous le régime de Mr Dramane ouattara.  
Cette formation politique, qui a pour Président Monsieur  Blaise Pascal Logbo, formation initiatrice des grandes manifestations de La Haye depuis 2008, proche du front de gauche de Jean Luc Mélenchon, ne cache plus  son indignation  et ses diatribes  contre tous les partis politiques ivoiriens qui ont participé au gouvernement d'union nationale depuis les accords de Marcoussis,  partis qui portent la responsabilité  de la grave crise que traverse la Côte d'ivoire et de cette impasse tant politique que sociale dans laquelle est enlisé la Côte d’ivoire.
Aujourd’hui, comment ne pas être pris dans le vertige d’une misère sociale galopante qui meuble le quotidien des populations défavorisées en Côte d’ivoire? Comment ne pas être ému face à la paupérisation qui prend de larges proportions en Côte d’ivoire ? Est-il possible de rester stoïque, devant l’injustice faite aux couches populaires, souvent exclues des acquis de la prospérité, lorsque celle-ci s’installe à peine ?  
Dans notre pays, la question cruciale des inégalités nous conduit à croire que nous  ne pouvons laisser la voie libre aux pires injustices et souffrances. L’idée fondamentale qui prévaut est que le NPR ne peut se contenter d’assister à une situation où la possibilité d’une amélioration du bien-être pour tous se dégrade davantage. Il s’agit pour nous de mettre l’action politique au service des femmes, des  hommes, des jeunes et des vieux. Le problème se posant sous une forme particulièrement aigue : L’étendue des privations que subissent les couches défavorisées, ne doit pas mettre ces personnes hors d’état de se nourrir correctement, de se soigner,  de se vêtir décemment, d’avoir un toit acceptable et de recevoir le moindre outil d’éducation. L’amélioration des infrastructures, afin de faciliter les conditions des populations, devient pour nous une véritable urgence.

UN PARTI AU SERVICE DE LA JUSTICE              

Aujourd’hui, la dégénérescence sociale née de la guerre, achève la liquidation du vivre-ensemble. L’onde de choc causée par  le coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002 ainsi que la longue crise sociopolitique que traverse notre pays, a entamé la cohésion sociale ainsi que les élans de solidarité qui existaient.  Vaincre les angoisses, dissoudre le sentiment d’amertume qui habite les populations, leur redonner espoir, en essayant de cerner les contours des maux, des écueils qui minent la société ivoirienne, telles sont les fins que le NPR s’est  assignées. Aussi, la classe politique ivoirienne n’a-telle pas  laissé exposer ces derniers temps ses limites par  des attitudes aux antipodes de la gestion transparente et de la bonne gouvernance ? La crise du politique que connait notre pays, crise qui a entamé la cohésion sociale, et anéanti toute forme d’espérance, s’illustre par l’écart grandissant qui sépare les classes , écart qui s’est davantage accentué pendant cette période  trouble : Enrichissement illicite, détournements de deniers publics, gestion opaque et chaotique  des entreprises  d’Etat, l'insécurité galopante, le favoritisme, le népotisme, les arrestations et détentions arbitraires …, bref, autant de faits qui ne peuvent laisser insensible.
Face à tous ces phénomènes, pour  le NPR, il devient urgent  de poser les bases de reformes politiques, sociales, économiques, administratives, culturelles et morales, sans oublier de mettre le progrès  au centre des préoccupations majeures. Il convient surtout d’être des acteurs de notre destin et de participer à la construction d’une société ivoirienne nouvelle. Dès lors, des conférences seront organisées à travers toute l'Europe pour sensibiliser les ivoiriens de la diaspora oubliés, mais aussi en Côte d’ivoire afin d'amener les ivoiriens à prendre conscience du fléau, car pour le NPR tous les partis qui ont parcouru le monde pour signer des accords de paix qu'ils n'ont point respecté, ont échoué, se sont discrédité dans la reconstruction d'une nouvelle Côte d'ivoire. Pour notre parti, le changement radical s'impose.

LA QUÊTE D’UNE VÉRITABLE SOCIÉTÉ DÉMOCRATIQUE

Nous pensons que si la démocratisation de la société est la condition du développement, elle s’inscrit dans les socles de l’Etat de droit, l’Indépendance de la justice, le scrupuleux respect de la constitution et des conventions  internationales, le respect des Droits de l’Homme, le respect de la légitimité démocratique, sans oublier le respect de la liberté de la presse et d'expression. Les crimes économiques, les flagrantes violations des Droits de l’Homme commises en Côte d’ivoire,  ont fini par entamer le peu d’espoir qui existe aujourd’hui dans notre pays. La mort est devenue un phénomène banal en Côte d’ivoire, partout observé, funeste destin qui plane chaque jour davantage sur d’innocentes gens. Dans un Etat qui se déconstruit, déconfit, l’école, ce loisir studieux a perdu toutes ses lettres de noblesse, l’université ainsi que les résidences universitaires sont devenues des champs de ruine, qui ont subi soit la mise à sac des locaux et leur pillage, accentuant  la dégradation  de lieux déjà fort vétustes. L’administration publique est, quant à elle  en lambeaux. Ne dit-on pas que « le silence devant le crime a ses degrés de responsabilités dans le crime commis » ?

LE NPR : UNE VERITABLE ALTERNATIVE POUR UNE COTE D’IVOIRE NOUVELLE

Comme nous pourrions le constater, la réalité politique et sociale s’avère aujourd’hui douloureuse, voire éprouvante dans notre pays la Côte d’ivoire. Nous ne saurions être les dociles complices de cette sinistrose. Il en va du destin de notre pays qui a de grands atouts. C’est pour apporter notre part de solutions à toutes ces questions, ainsi que notre modeste contribution au processus de construction de notre legs commun la Côte d’ivoire, que nous avons décidé de descendre dans l’arène politique pour participer à l’effort de construction de notre Nation. Plusieurs axes majeurs constitueront les fondements de notre vision sociétale et socialiste, développés dans notre projet de société, intitulé: "La Côte d'Ivoire que nous voulons."  La corruption dans l'administration publique et dans le secteur privé, le chômage galopant, le manque croissant d'emplois, l'insuffisance de logements sociaux, les tares des politiques de santé, de l'éducution, de la formation et de l'enseignement supérieur, du système de sécurité et de défense, de la politique d'immigration et d'intégration, la chèreté vertigineuse de la vie, les insuffisances de la politique agricole,  sont autant de maux que subisssent la grande majorité de nos compatriotes depuis plusieurs décennies. Le NPR s'engage résolument à leur apporter des solutions pérennes. Le NPR se veut être une nouvelle alternative crédible pour le vrai changement devant conduire notre pays dans la voie tant rêvée du développement, à travers un programme économique, social et politique crédible , et en oeuvrant pour une véritable justice sociale.

UN PARTI DE L’ESPOIR ET DU RENOUVEAU

Chers Camarades, c’est un discours d’espérance que nous portons à votre connaissance, discours pour une société nouvelle en Côte d’ivoire. Nous avons rêvé pour notre pays, dans ce ballottement à travers lequel il se déconstruit, miné par des crises incessantes depuis bientôt deux décennies, nation conduite à vau l’eau par des vieux partis dans des gouvernements d’union qui ont soit échoué, soit,  fini par étaler des divergences meurtrières. La gérontocratie dans laquelle la Côte d’ivoire se perd mérite d’être oubliée. Il s’agit pour cela de renouveler la classe politique  ivoirienne et dire non à ce système politique sclérosé.  Nous essuierons des critiques, chose normale, car c’est dans la nature de l’homme d’être soumis parfois aux incessantes railleries. Cependant, nul ne pourrait nous reprocher de ne pas avoir pensé pour notre société, une nouvelle espérance, comme c’est souvent le cas depuis la naissance de l’Etat moderne, il y a maintenant cinq siècles.
En dépit des critiques que nous voulons constructives, notre volonté de participer au développement de notre pays, restera toujours ardente. Nous entendons à travers ce projet, taire l’ère des canons, de même que le culte de la personne et du paternalisme, afin de  plonger notre pays, dans une aube nouvelle, propice aux défis de notre temps, et surtout transférer la lutte sur le terrain des idées, lieu d’affrontement à la fois productif et fécond de la démocratie, afin surtout de léguer aux générations futures un héritage moins lourd à supporter. Notre premier Congrès qui se tiendra au mois d’avril 2014 en Côte d’ivoire, à Abidjan, constituera l’occasion de présenter notre vision sociétale ainsi que nos idéaux politiques  à la Côte d’ivoire.  Vivre c’est baigner dans un océan des possibles. Nous avons le droit d’espérer en un avenir plus radieux pour notre Pays. Traduisons Ensemble cette Nouvelle Espérance. Faisons Ensemble que la Côte d’ivoire redevienne la terre des miracles qu’elle a depuis cessés d’être. Redonnons espoir à tous. Pour cela, Rejoignez-Nous.

REJOIGNEZ  LE NPR, PREMIER PARTI DES IVOIRIENS ISSU DE LA DIASPORA

Dr JONAS  ZADI
PORTE-PAROLE DU NPR




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !