Pour son retour en politique, Sarkozy demande pardon à Gbagbo

Mercredi 29 Janvier 2014 - 08:05


Image d'archives: Nicolas Sarkozy et Laurent Ggagbo lors d'un bref échange sympathique (?)
Image d'archives: Nicolas Sarkozy et Laurent Ggagbo lors d'un bref échange sympathique (?)
Les faits sont là, implacables. La plupart des dirigeants étrangers qui se sont employés à évincer Laurent Gbagbo du pouvoir d’Etat, au lieu d’œuvrer à trouver une solution négociée dans les affrontements post- électoraux en Côte d’Ivoire, sont tombés en disgrâce dans leur pays. Chassé parfois de la manière la plus élégante, à travers les urnes, dans leurs pays respectifs. Abdoulaye Wade qui pensait être une force tutélaire pour le Sénégal a été battu à plate couture par son ancien dauphin constitutionnel. Nicolas Sarkozy a, fait rare sous la 5è République en France, fait un seul mandat. Il a été remercié sans compliment par les français qui non seulement le trouvent amorphe face aux nombreux défis imposés par la crise financière, mais aussi un peu extravertis car il faisait des questions qui n’intéressent pas les Français  sa priorité. Et la chute de Gbagbo intéressait moins les Français. Mais, Sarkozy en a fait une affaire per- sonnelle, engageant la maréchaussée française dans le bourbier ivoirien. Le verdict des Français a été sans appel : défaite et obligation de rejoindre son appartement sans gyro- phares ni cohorte prétorienne. Mais, Sarkozy qui entretemps a goûté au sucre du pouvoir, veut revenir. Que faire ? Ses proches conseillers, selon des sources à l’Ump, le pressent de reconnaitre ses erreurs et «de- mander pardon». Plusieurs pontes du parti, sans nul doute, seront dépêchés à La Haye bientôt pour présenter les excuses de Sarkozy à Laurent Gbagbo. A l’Ump, les technocrates et les experts en sondage savent très bien que l’électorat des Français d’origine africaine est très important quand un candidat veut être élu. C’est effectivement là où se trouve le côté faible de Sarkozy. En se l’appropriant la Françafrique et en la radicalisant, l’ancien numéro un de l’Hexagone s’est attiré le courroux des Français d’origine africaine. Les aventures confuses de la soldatesque française dans les faubourgs abidjanais et dans le désert libyen n’ont pas non plus arrangé les choses. Sarkozy et son staff pour 2017 ont, selon de bonnes sources, ont pris la résolution de se passer des exigences de leur égo et de demander pardon à Laurent Gbagbo, s’ils veulent revenir au premier plan dans la politique française.

Zoé Débah zoedebah@yahoo.fr

Source: Liberté du N°009 du Lundi 27 Janvier 2014





1.Posté par Well down le 30/01/2014 12:10 (depuis mobile)
Pourquoi pardon??????? Des milliers d''innoncents st déjà morts unitilement par la grotesque erreur d Sarkozy; liberez le mr, rendez lui son intégrité physiq, morale, é financiere, puis fichez la paix à la CI, é à l''afriq...........

2.Posté par Matic le 30/01/2014 12:28 (depuis mobile)
Pompidou, Giscard , Sarkozy , sans oublier l''intérim d''après guerre entre les 2 passages de De Gaulles...
Donc ce n''est pas rare de ne faire qu''1 seul mandat sous la 5 eme République...

3.Posté par Africaneries le 01/02/2014 23:23
Ca c'est un article ecrit par le dernier pensionnaire d'un asile des fous qui prend ses reves pour des realités ........

4.Posté par Samuel boni le 25/06/2014 14:39
Liberer Ce Monsieur, Sarkozy fera du bien a lui meme. iL n est pas trop tard pour Sarkozy.

Dans la vie , il faut eviter de faire du mal a un inocent,tou just,pour plaire a un ami.

Nouveau commentaire :

Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !