Pour leur retour en Côte d’Ivoire, Stéphane Kipré et Blé Goudé négocient avec Ouattara. Voici leur médiateur

Engager Macky Sall, le chef de l’Etat Sénégalais, qui partage les mêmes valeurs libérales avec Alassane Ouattara, comme lobbyiste et médiateur.

Samedi 3 Novembre 2012 - 07:22


Pour leur retour en Côte d’Ivoire, Stéphane Kipré et Blé Goudé négocient avec Ouattara.  Voici leur médiateur
On peut dire que Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes et Stéphane Kipré, le gendre de Laurent Gbagbo, ont sorti la grosse artillerie.En tout cas, la « Lettre du Continent », dans sa publication N° 645 du 25 octobre 2012, croit savoir que Blé Goudé et Stéphane Kipré ont engagé de secrètes négociations, par l’entremise du président sénégalais, notamment, avec le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, en vue de leur retour en Côte d’Ivoire. De toute évidence, ces deux très proches de Laurent Gbagbo, ont le mal du pays, qu’ils ont quitté après la chute de leur « mentor » le 11 avril 2011. Profitant de son récent séjour en terre ivoirienne, dans le cadre du congrès de l’internationale libérale qui s’est tenu du 18 au 19 octobre 2012 à Abidjan, Macky Sall a tenté de jouer l’apaisement auprès d’Alassane Ouattara en plaidant la cause de personnalités pro-Gbagbo en exil, apprend L.C. Le président sénégalais a été « sollicité par Stéphane Kipré, le gendre de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes ».
Le confrère ne révèle pas la position ou la réponse donnée par le chef de l’Etat ivoirien à son homologue sénégalais sur la requête de Blé Goudé et Stéphane Kipré. Mais, il souligne néanmoins que « Ouattara serait disposé à accepter le retour en Côte d’Ivoire de l’ex-directeur général du Port Autonome d’Abidjan, Marcel Gossio, actuellement refugié au Maroc ». Les Wê que le chef de l’Etat a reçus le 22 octobre 2012 au palais présidentiel avaient plaidé pour le retour d’exil de leurs parents. Alassane Ouattara avait notamment indiqué qu’il n’était pas opposé, en particulier, au retour de Marcel Gossio, soulignant toutefois qu’il ne pouvait pas présager de ce que la justice pouvait faire, s’il s’avérait que des audits commandités révélaient des détournements de fonds au port.
 
Armand B. DEPEYLA

Source: Soir Info





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !