Positionnement sur l'échiquier national: Le Rpp se réaffirme comme parti de l’opposition

Mercredi 26 Novembre 2014 - 09:08


Le président du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (Rpp), Laurent Dona Fologo
Le président du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (Rpp), Laurent Dona Fologo
Le soutien proclamé du président du rassemblement pour la Paix, le Progrès et le Partage (rPP), Laurent Dona fologo, à l’appel de Daoukro, n’est plus qu’un vieux souvenir. Le parti a organisé un séminaire de réflexion sur le «Positionnement et la remobilisation» , du 15 au 16 novembre 2014, à son siège à Abidjan-Cocody pour réaffirmer son statut de parti, membre de l’opposition. «Le séminaire propose à la direction du parti de prendre toutes les dispositions nécessaires pour être présent à toutes les échéances électorales de 2015 y compris l’élection présidentielle ». en d’autres termes, le parti va présenter un candidat soit à titre personnel ou soit dans le cadre d’une alliance, puisque le séminaire a arrêté que, le rPP    «parti dans l’opposition»  veut «lutter» avec «l’opposition pour accéder au pouvoir». et dans cette perspective « ne rejette pas à priori toute forme d’alliance qui pourrait faire avancer la démocratie dans le pays.»  Dans le discours d’orientation qu’il a livré, à l’ouverture du séminaire, le président fologo a confirmé que le rpp n’est ni à gauche, ni à droite, mais au centre. il est également dans l’opposition. en clarifiant les choses, fologo a indiqué que, « l’essentiel, c’est la paix et le bonheur des Ivoiriens »  et le rpp ne fait qu’apporter sa contribution. S’expliquant sur sa désapprobation au retrait du rpp de la Cei, il a dit qu’il a fait sa déclaration à titre personnel. Par souci du dialogue et du refus de la politique de la chaise vide. D’ailleurs, fologo se réjouit que le rpp compte trois députés dans l’actuel Parle - ment et déplore que « par solidarité et erreur » , le rpp ait boycotté les législatives et les autres élections passées. Par ailleurs, fologo a plaidé pour que l’etat donne les subventions des partis politiques représentatifs. Le président du rpp a exhorté les militants de son parti à la mobilisation pour la libération des prisonniers politique dont «le plus illustre, Laurent Gbagbo». Concernant la situation des ivoiriens qui ont souffert, il a évoqué le cas de deux responsables de son parti : les ex-ministres ouattara gnonzié, secrétaire général du rpp, et le professeur georges-Armand Ouegnin,1er vice-président du rpp, ex-prisonnier politique à Boundiali aujourd’hui devant la cour d’assises il leur a rendu un hommage appuyé sous les ovations des militants. Le séminaire a parlé de «la cherté de la vie; l’insécurité réelle et galopante, le chômage chronique des jeunes diplômés et les licenciements abusifs, la bombe du foncier rural; l’improbable réconciliation et cohésion sociale, l’injustice et ou la justice à deux vitesse…» 
Armand BoHui bohuiarmand@yahoo.fr
Notre Voie n° 4872 du mardi 25 novembre 2014
 
 
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !