Positionnement du Fpi, situation du président Gbagbo: Affi met fin aux supputation

Mercredi 26 Février 2014 - 13:40


Le dernier week-end a été chargé d’émotion pour les militants du Front populaire ivoirien (Fpi). Réunis en convention, vendredi et samedi, ils ont été conviés, dimanche, au meeting de la rentrée politique à la place Ficgayo de Yopougon. Et c’est par milliers qu’ils ont répondu à l’appel de leurs dirigeants. C’est qu’avec la tournée qu’il a effectuée dans le district d’Abidjan, le président du Fpi a séduit les militants. C’est un Pascal Affi N’Guessan, véritable « Jean- Baptiste de l’histoire biblique », qui a partagé sa foi en en un prochain retour du président Laurent Gbagbo. Partout, il a plaidé pour que la communauté internationale, se ressaisisse et libère le président Gbagbo injuste- ment détenu à La Haye. « La Côte d’Ivoire veut le retour de Gbagbo. C’est son absence qui est un problème. Son retour sera une solution pour la réconciliation. Gbagbo n’est pas un criminel. Son parcours témoigne pour lui », a répété M. Affi. La 8e convention extraordinaire du Fpi lui a emboité le pas en adoptant une motion spéciale pour la libération du président Laurent Gbagbo. Mieux, tous les débats au cours de cette convention ont tournée autour de la question du retour triomphal du président Gbagbo en Côte d’Ivoire et de la contribution attendue des militants pour la réalisation de cet objectif. Le meeting de la place ficgayo, n’a pas dérogé à la dy- namique. A travers  les chants et les discours, les militants du Fpi avec Affi N’Guessan en tête ont appelé de tous leurs vœux le retour du Woody de Mama. Convaincus qu’ils sont que seule la libération de Gbagbo et son retour en Côte d’Ivoire peut créer les conditions d’une vraie réconciliation. Les observateurs honnêtes de la situation politique au- ront donc compris qu’au- delà des rumeurs colportées ça et là, le Fpi et son président restent fidèles et atta- chés à leur camarade, père fondateur de leur parti, le président Laurent Gbagbo. Une ligne clairement tracé par son « jumeau », le ministre d’Etat, Abou Drahamane Sangaré à l’occasion de son discours d’orientation de la convention. Tout est donc bien qui finit bien. Le Fpi est engagé dans la lutte pour obtenir la libération et le retour au bercail de son fondateur. Affi N’Guessan a reçu mandat de travailler au rassemblement de tous les militants et de tous les Ivoiriens pour créer les conditions d’une alternance au régime fatigué d’Alassane Dramane Ouattara.

Guillaume T. Gbato
Source: Notre Voie N°4651 du mardi 25 février 201




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !