Politique nationale : le salut se trouve-t-il dans des coalitions de partis ?

Mardi 15 Avril 2014 - 06:43


Les leaders du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix)
Les leaders du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix)
Effet de mode ou pure stratégie politique ? La politique nationale ivoirienne présente depuis quelques années un visage nouveau. Celui d'association de formations. Selon des intérêts vises ou a défendre, l'on assiste a une mise en commun des forces. Le premier regroupement on se rappelle, remonte à 1995. A cette époque, le front populaire ivoirien (Fpi) de Laurent Gbagbo et le rassemblement des républicains (Rdr) de Alassane Ouattara s'était unis au sein du front républicain. L'objectif étant de déranger au tant que faire se peut, le pouvoir du Parti démocratique de Cote d'Ivoire (Pdci )aux commandes depuis des décennies. L'union faisant la force, le front commun Rdr-Fpi a fini par avoir raison du vieux parti. Puisque fin 1999 il perd le pouvoir. A cette époque aussi, suite a des divergences d'idées, les ''frères'' Rdr et Fpi se séparent. Le dernier tisse une nouvelle alliance de courte durée (Le front Patriotique) avec une tendance née au Pdci qui a vu le jour au lendemain du putsch subit par le parti du président Henri Konan Bédié. C'est cette nouvelle union qui met ''KO'' le général Robert Guei au pouvoir après la chute du Pdci. Ce, au profit du Fpi de Laurent Gbagbo élu aux élections de 2000.
La 2eme vague de regroupement des partis politiques intervient en 2004, deux années après le déclenchement de la rébellion armée. Elle est née des ''tergiversations'' du président Gbagbo dans l'application des accords inter ivoiriens de paix de Linas Marcoussis. Nommée G7, cette union regroupait sept (7) des dix (10) partis et groupements armes signataires des accords signes en France, et qui réclamaient son application intégrale dans « l'esprit et la lettre ». Un an plus tard, nait une autre alliance qui a réussi à traverser les années, jusqu'a ce jour. Signée à Paris, elle Compte en son sein le Pdci, le Rdr, l'Udpci et le Mfa ; des formations politiques se réclamant de Félix Houphouët Boigny le 1er président de la Cote d'Ivoire moderne. D'où le nom rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). A l'image du front républicain de 1995, cette coalition fini aussi par avoir le dessus sur le Fpi. Aux 2nd tour des présidentielles de 2010, Alassane Ouattara leur candidat arrive a cette étape de la compétition, est soutenu par tous les autres partis, et sort victorieux. Il faut savoir aussi que dans l'optique des préparatifs de ces élections (celles de 2010), de nombreux jeux d'alliance ont vu le jour. Le Fpi le parti au pouvoir à cette période pour se donner les moyens d'affronter l'opposition (Rhdp) s'est rapproche d'une dizaine de partis et d'associations politiques dont la plupart est née a la faveur de la crise armée qui prévalait, pour fonder le Congres national pour la résistance et la démocratie (Cnrd). Et plus tard, La majorité présidentielle (Lmp). Aujourd'hui encore, l'évolution de l'actualité politique a fait naitre une nouvelle coalition: l'Alliance des forces démocratiques de Cote d'Ivoire (Afdci). Créée le 26 mars dernier, c'est une plateforme qui regroupe 12 partis de l'opposition qui ont en commun des idéaux de la Gauche. Ils ont pour chef de file le Fpi de Laurent Gbagbo que dirige l'ex-premier ministre Pascale Affi N'Guessan.

La solution pour accéder au pouvoir passe-t-elle par des coalitions ? Même si les résultats ne suivent pas toujours, tout porte à le croire. Mais encore il faut savoir à qui s'allier.

lebanco


Publié le mardi 15 avril 2014  |  Le Democrate





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !