Poésie: Le silence de mon peuple- Déchéance

Mardi 27 Novembre 2012 - 08:18


Poésie: Le silence de mon peuple- Déchéance

Poésie - Le silence de mon peuple
 
Chaque jour, chaque seconde qui passe, mon frère et ma sœur perdent une part de vie…
Opprimés et oppresseurs se trouvent de part et d’autre de la ligne de mépris…
La haine pour l’Afrique perdure siècles après siècles;
Hélas! Mon peuple se tait et laisse faire…
Du lever au coucher du soleil, des enfants meurent de la faute des adultes;
Corruption et Égoïsme sont devenus culture pour certains dirigeants d’Afrique;
Et pourtant, mon peuple se tait et laisse faire…
Mon Afrique se meurt … Aux oreilles qui savent écouter, aux humains et humanistes, je vous dis mon Afrique se meurt!
Voyez son âme engloutie dans la misère…
Son Algérie ensanglantée; Son Soudan décapité; Son Tchad massacrée; Sa Somalie dépecée; Son Éthiopie dévasté; Son Zimbabwe affamé; Sa Sierra-Léone amputée; Son Afrique du Sud endeuillé; Son Rwanda et Burundi déshumanisés; Son Congo ravagé; Son Angola explosé; Son Nigeria enflammé; Son Liberia déchiqueté; Sa Côte d’Ivoire brisée…
Oh âmes sensibles! Je dis bien mon Afrique se meurt!
L’union fait la force… Est-ce pour cela que mon Afrique doit rester désunie?
J’ose croire que non! Même si mon peuple se tait et laisse faire…
 
 
Rosalie Kouamé «Roska»

                                        *************************


 
Poésie - Déchéance
 
Terre de solidarité et d’hospitalité! Oh terre de tranquillité!
Toi autres fois du don et du partage! Oh terre à respecter!
Sa majesté Afrique des tambours et des grandes joies!
Afrique du pardon, de tolérance et de bonne fois!
Afrique des belles pluies et du beau soleil!

Quand l’envahisseur destructeur t’a découvert, Afrique;
Quand la machine de l’oppression a atterri sur toi,
Quand les forces du malheur et de la douleur t’ont frappée,
Quand le vent de la truanderie a soufflé et t’a ravagée,
Oh Mère Afrique, berceau de l’humanité!

Tes enfants ont connu dès lors indignation et frustration.
Oh Afrique, berceau des dominés! Ils t’ont imposée des conflits ethniques sans raisons;
Oh Afrique, berceau des méprisés!
Ils t’ont offerte des armes criminelles pour te détruire;
Oh Afrique! Oh berceau des guerres étrangères!

Tu fus privée de tes droits et de tes voix…
Ils t’ont rendue Afrique des enfants mal nourris et de tes générations des sans avenir.

Oh Afrique! Oh berceau bien partagé!
Afrique des autres! Afrique aux pieds noirs et à la tête blanche!
Toi désormais aux égoïstes et aux oppresseurs!
Oh Afrique, berceau privé de vie!

Oh belle Afrique! Quand retrouves-tu ta vraie identité tant perdue?
 
Rosalie Kouamé «Roska»





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !