Pétition internationale pour la libération du Président Laurent Gbagbo en Italie: « Les Ivoiriens d’Italie saluent le Démocrate Laurent GBAGBO à Vicenza ! »

Mardi 20 Septembre 2016 - 18:38


« Les Ivoiriens d’Italie saluent le Démocrate Laurent GBAGBO à Vicenza ! »

 

Communiqué :

A l’occasion de la cérémonie de signature de la Pétition internationale pour la libération du Président Laurent GBAGBO, qui a eu lieu à VICENZA, le samedi 10 septembre 2016, les Patriotes ivoiriens ont, à l’unisson, reconnu et salué la vision du Démocrate Laurent GBAGBO, qui triomphe aujourd’hui, à la lumière de la crise postélectorale qui a cours au Gabon.

Cette grave crise devrait achever de convaincre les Démocrates et les adeptes des Droits de l’Homme du monde à se mobiliser pour signer la Pétition exigeant la libération du Président GBAGBO !

En effet, si l’on considère que la Démocratie signifie le pouvoir du peuple, c'est-à-dire le strict respect de la volonté du peuple telle qu’exprimée dans les urnes, de façon transparente et sans tricherie, le Président Laurent GBAGBO aura démontré au monde entier qu’il est un grand Démocrate !

Ainsi, contrairement à certains hommes politiques qui ont recours aux fraudes ou aux armes pour accéder au pouvoir, Monsieur GBAGBO a toujours préféré se soumettre à la volonté du peuple : il fut élu député en 1990, puis en 1996 ; avant d’être élu Président de la République de Côte d’Ivoire, en 2000 et réélu en 2010.

En 2010, s’appuyant sur la Constitution ivoirienne, qui définit le cadre et fixe les règles démocratiques en Côte d’Ivoire, il a demandé que la décision du Conseil Constitutionnel du 03 décembre 2010 proclamant les résultats définitifs du scrutin présidentiel soit respectée. MAIS LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE A DIT NIET !

Aussi, devant la gravité des événements consécutifs à l’annonce de sa victoire, est-ce encore lui, le Président Laurent GBAGBO qui, bien qu’ayant été investi par le Conseil Constitutionnel, demandera que le monde entier vienne recompter les voix des votes, afin de confondre son adversaire Alassane OUATTARA qui avait fait bourrer les urnes dans sept (07) départements du Nord du pays sous le contrôle des rebelles pro-Ouattara. Ce qui aurait permis de sauver les vies humaines. MAIS là encore, LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE, notamment la France, DIRA NON !

Aujourd’hui, au GABON, la crise ivoirienne se reproduit, suite à la présidentielle du 27 août 2016.

D’un côté, le Président Ali BONGO Odimba s’accroche à sa victoire, telle que proclamée par les institutions gabonaises – sauf qu’il est gravement soupçonné d’avoir triché dans le Haut-Ogoué. De l’autre côté, la Communauté internationale, notamment le Conseil de Sécurité de l’ONU, l’Union Européenne, les Etats Unis…, et surtout la France, demandent le recompte des voix, bureau de vote par bureau de vote.

Dans tous les cas, c’est donc le Président Laurent GBAGBO qui avait raison ! Un tel Démocrate ne mérite pas d’être jugé et emprisonné par la Cour pénale internationale (CPI) !

C’est pourquoi, toutes celles et tous ceux qui sont épris de Justice et de Paix, et qui se disent Démocrates, doivent signer cette Pétition, afin d’exiger la libération du Président Laurent GBAGBO.

Tel est l’Appel qu’ont lancé les Patriotes ivoiriens réunis à Vicenza, le samedi 10 septembre 2016 ; et tous ont signé la Pétition.


 

 Fait à Vicenza, ITALIE, le 11 Sept. 2016

Pour le Comité de pilotage de la PI-PLG en Italie :


 

Dr BOGA S. GERVAIS

Coordonnateur de la PI-PLG en Italie





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017