Pdci-Rda: Pourquoi il faut chasser Bédié

Mardi 25 Juin 2013 - 03:43


Pdci-Rda: Pourquoi il faut chasser Bédié
Disons-le tout net. Le Pdci-Rda n’a pas d’avenir avec le président Bédié à sa tête. Les militants de ce parti politique dont la réputation a traversé les frontières nationales, devraient le savoir et surtout agir. Le prochain congrès de ce parti leur offre l’occasion historique de remettre leur formation politique dans le sens de la marche.

Manifestement, Bédié a choisi de liquider le Pdci. Pour ses ambitions personnelles. La reconquête du pouvoir d’Etat ne fait pas partie de ses plans. C’est le cadet de ses soucis. Et pourtant, cela est dans l’ordre du possible. Ce qui importe Henri Konan Bédié (HKB) aujourd’hui, c’est son ventre. Son bien-être personnel, ainsi que celui de sa famille. Les preuves sont surabondantes.

Il y a peu, La lettre du Continent indiquait que l’ONG Servir de son épouse, Henriette Koizan Bomo (HKB), pourrait être déclarée d’utilité publique. Ce qui lui permettrait de bénéficier de financements publics. Ce n’est pas tout. Le fils de Bédié, le bien-nommé Jean-Luc Bédié, travaille à la présidence de la République. Il est conseiller spécial chargé de l’Economie et des Finances, et, cerise sur le succulent gâteau, coordonnateur des conseillers de la présidence chargé de la Réforme financière de l'Etat.

Quant à son autre fils, Patrick Bédié, il travaille au sein du département café-cacao du trader Novel Commodities SA. Un agrément spécial lui a été accordé par le ministre du Commerce pour l’importation du riz en Côte d’Ivoire. Il redevient ainsi le magnat de riz qu’il était du temps où son père avait les manettes de l’Etat entre les mains.

Ce n’est pas fini. Sa fille, Lucette Bédié, a été nommée DGA de la Société des palaces de Cocody (SPDC), établissement public de gestion des hôtels de l'Etat ivoirien, qui comprend l'Hôtel Ivoire et le Golf Hôtel. Quant à son neveu, Nyamien N'Goran, il a été promu au sein de l'inspection générale de l'Etat. Le beau-frère de HKB, frère de HKB (remarquez la belle harmonie), Guy Koizan, a été nommé à la tête de la banque publique Versus Bank.

Selon La lettre du continent, Il reste encore à caser certains fidèles lieutenants de Bédié dont Emile Ebrotié, son conseiller en Communication.

Voilà ce qui fait courir Bédié. Ce qui lui importe. Ce n’est pas la reconquête du pouvoir par le Pdci. Cette reconquête lui paraît hypothétique. Un tiens valant mieux que deux tu l’auras, celui que le général Guéi a chassé du pouvoir en décembre 1999, pour conserver tous ses acquis, est prêt à laisser phagocyter le Pdci par le Rdr, pour les besoins du ventre. Simplement.

Voilà pourquoi les militants de ce parti ont le devoir historique de ne pas laisser prospérer l’imposture et de chasser Bédié de la tête de leur parti. Sinon, ils poseraient un acte de haute trahison à l’égard de feu Félix Houphouët-Boigny. Personne ne comprendrait que l’héritage du premier président de la Côte d’Ivoire ne lui survive pas.

Jean Josselin
 

 

Publié le mardi 25 juin 2013  |  Notre Voie




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !