Paul Koffi Koffi (ministre en charge de la Défense) : “Nous avons fait une belle prise”

Vendredi 6 Décembre 2013 - 13:11


Paul Koffi Koffi ministre en charge de la Défense
Paul Koffi Koffi ministre en charge de la Défense
Après les évènements survenus avant-hier à Yopougon, Paul Koffi Koffi, ministre en charge de la Défense est intervenu sur les antennes de RTI1 pour faire la lumière sur les tirs entendus dans la plus grande commune de la Côte d’Ivoire.
« En réalité ce qui s’est passé hier, (avant-hier, ndlr), il y a eu deux évènements. Le premier sait que dans la journée, la police des stupéfiants a fait une opération concernant une prise d’un fumoir, selon des indices qu’elle avait. Elle a mené une opération à mi-journée. Celle-ci a permis d’appréhender cinq fumeurs de drogue qui sont actuellement aux arrêts. Dans la soirée, vers 19h des individus armés ont opéré bruyamment dans le quartier de Yopougon en ouvrant le feu sur le commissariat du 16eme arrondissement. Ils se sont ensuite déportés sur le site des FRCI au nouveau quartier. Selon les premières indications, il semblerait que se soit dans le milieu de fumeurs qu’il y a eu cette réaction. Mécontents, ils y a eu des réactions de leur part. Ce sont des hypothèses. Mais avec les arrestations, et les interrogations, nous en saurons plus. Cette réaction a donné lieu à une offensive. Les tirs qui ont été entendus dans le quartier ont semé la panique. La police a été renforcée par le CCDO, par les FRCI et par la gendarmerie qui a mené des ratissages dans tout le quartier avec souvent des tirs de sommation. Ce qui a donné l’impression qu’il y avait des tirs qui venaient de partout. Cela a occasionné une frayeur. Nous présentons nos excuses à la population. Le bilan est le suivant : cinq arrestations au niveau des fumeurs et un mort malheureusement dénombré dans les rangs des FRCI. Il a succombé à ses blessures après avoir été évacué au CHU de Yopougon. Nous n’avons, pour le moment, pas identifié les blessés. Au sein des ces individus qui ont pris la fuite en laissant les véhicules. Ils étaient à bord de trois taxis. Nous sommes en train de faire les recherches. Nous avons fait une bonne prise, puisque la police dans ses ratissages a découvert une cache d’armes. Ce sont des armes lourdes avec des munitions, des kalachnikovs et des grenades ».

Recueillis sur la RTI


Publié le vendredi 6 decembre 2013  |  Le Patriote




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !