Patriotes de Cote d’ivoire : debout

Mercredi 1 Août 2012 - 04:25


Patriotes de Cote d’ivoire : debout
Les patriotes en Côte d’ivoire doivent se faire entendre. Nous savons qu’ils ne sont pas transis de peur contrairement aux affirmations fantaisistes qui tentent de les faire passer pour des traumatisés qui manqueraient actuellement de ressources psychologiques pour faire face à la plèbe sous-régionale qui, sur ordre de Dramane Ouattara sème la mort dans l’espace national. Pour avoir été en Côte d’ivoire ces dernières semaines, il est plus qu’évident que les ivoiriens dignes sont prêts pour le combat de libération. Ils n’attendent que l’appel de leurs leaders respectifs pour montrer leur détermination. Et c’est pour cette raison que nous persistons à demander l’implication immédiate de l’opposition crédible pour la concrétisation de l’emballement local. Elle doit faire sa part et relayer à travers toutes les régions la voix de l’ultime mobilisation. Dramane est suffisamment affaibli de l’extérieur pour qu’il ait localement droit à un quelconque respect. Nous ne supporterons pas longtemps l’inaction des leaders. Ils doivent mettre leur sécurité personnelle dans la balance ; les molles condamnations ou prises de position dans la presse ne suffisent plus. Ils doivent risquer, c’est-à-dire pousser le bouchon là où il faut pour mettre en évidence et exploiter les failles du génocidaire de Duékoué. C’est seulement à ce prix qu’ils seront reconnus comme leaders. L’histoire de la Côte d’ivoire nouvelle a besoin de meneurs de haute volée à même de réaliser les vœux actuels des ivoiriens dignes. Dans cette perspective, nous voulons ici saluer le camarade Abel Naki qui, à travers la caravane de la paix, fait un travail de proximité de portée internationale. Plus spécifiquement le déplacement effectué à Nice et surtout à la demeure de Dramane Ouattara à Mougin, au 598, Pablo Picasso a été une action de dévoilement et de déstabilisation psychologique bien menée. Désormais l’exterminateur venu du Burkina Faso sera hanté par la publicité faite autour de sa personne. Ses voisins sauront à qui ils ont affaire. Et connaissant le peuple français, nous sommes convaincus que si Abel Naki et ses camarades maintiennent la pression, ils n’hésiteront pas à demander au génocidaire de déménager. Cette traque sans masque de Dramane ouattara à travers le monde est à saluer et à amplifier. La diaspora ivoirienne est en train d’écrire une page éclatante de l’histoire de l’Afrique. Aussi refusons-nous que ceux qui en Côte d’ivoire affirment être des leaders se contentent du minimum et ankylosent les strates de la lutte. Nous ne pouvons plus accepter que les nôtres fassent joujou avec les tueurs. Ils ont fait trop de passes à l’ennemi et nous en payons actuellement le prix. Il n’est jamais bon de minorer les ressentiments à l’égard des criminels en poussant subrepticement le peuple à pardonner leurs forfaits. La justice doit d’abord passer avant pardon ou réconciliation. C’est au nom de cette logique que nous demandons au Camarade Blé Goudé de cesser de nous rappeler à travers missives ou autres semblables ses connivences initiales avec Soro. Nous comprenons leurs intimités initiales, mais refusons que du haut de sa posture, il nous oblige à mettre sur un piédestal usurpé cet autre bourreau des ivoiriens. Il doit définitivement comprendre que Soro ne signifie rien pour nous autres qui n’avons pas connu les gloires et déboires de la Fesci. Nous avons en son temps déploré que nos camarades s’acoquinent avec précipitation avec ce nain tueur au nom d’une réconciliation qui déjà puait la duperie. On nous a fait croire sans nous convaincre qu’il fallait passer par cette phase. La suite n’a en rien infirmé nos certitudes. Nous avons méprisé et méprisons toujours Soro et sa bande. D’où notre interpellation : que Blé Goudé ne l’encense pas furtivement. Cet homme ne compte pas et ne devra plus compter pour ceux sur qui nous comptons. Pour que la mobilisation et la libération imminente se fassent, il nous faut remettre à leurs places respectives ceux qui trônent sur les corps des nôtres. La lutte actuelle ne doit avoir en mémoire que leurs ignobles méfaits et rien d’autre. Patriotes de Côte d’ivoire poussez vos leaders à l’action. Et s’ils hésitent à porter le flambeau de la libération, allez le récupérer pour faciliter et éclairer le mouvement des combattants de la liberté. Dramane est sonné, poussez-le à jeter définitivement l’éponge : la Côte d’ivoire n’a jamais été à sa portée et vous devez le lui signifier maintenant.


Dr Oyissé, Suisse
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !