Palais de justice du Plateau / La comparution de Charles Blé Goudé reportée sine die : Accusés, les avocats se défendent

Jeudi 29 Août 2013 - 08:11


Palais de justice du Plateau / La comparution de Charles Blé Goudé reportée sine die : Accusés, les avocats se défendent
Annoncé le mercredi 28 août 2013, en début de matinée au Palais de justice du Plateau pour une nouvelle comparution devant le juge d’instruction, il n’y a point eu de Charles Blé Goudé chez la juge Makouéni Cissé du sixième cabinet d’instruction. La foule acquise à la cause du leader des jeunes patriotes qui s’était amassée aux alentours du palais aux premières heures, s’en est trouvée désemparée. Du côté du palais de justice, selon les informations recueillies, les autorités judiciaires ont expliqué ce fiasco par une question de sécurité, comme nous le confirmera plus tard dans l’après-midi maître Blédé, l’un des avocats de Charles Blé Goudé. Le palais accuse, selon l’avocat, la défense d’avoir occasionné des fuites d’informations contenues dans le dossier d’instruction. En effet, la plupart des tabloïds parus ce mercredi ont fait cas de la comparution du « général de la rue » ce même jour au tribunal de première instance d’Abidjan Plateau. Une chose que les autorités judiciaires voulaient certainement discrète. Ce ne fut pas le cas car des confrères ont même annoncé la comparution suivie de la libération de CBG. ‘’Acte de trahison’’, semble dire le palais de justice du Plateau qui a opté pour un report à une date ultérieure de l’affaire. Certains commentateurs n’ont pas hésité à employer le terme de ‘’désillusion’’ quant à une libération de l’ex-exilé d’Accra ramené à Abidjan au terme d’une extradition express. Du côté de la défense, l’accusation de divulgation du secret de l’instruction est battue en brèche. C’est un membre du collectif qui apporte la réplique, interrogé par l’IA. L’instruction, selon lui, est certes secrète mais le dossier Charles Blé Goudé en lui-même ne saurait être secret. Poursuivant, il accuse lui aussi le parquet de ne pas avoir entretenu le secret si tel était son vœu, puisqu’il dit avoir trouvé des agents de l’Onuci dans le bureau de la juge d’instruction. Exténué, l’avocat lâche : ‘’si tout le monde est informé ça fait quoi ?’’. Pour la marche à suivre il dit que le collectif attend le retour du procureur qui était absent au moment des faits. Une chose est cependant sure, Charles Blé Goudé n’est pas sorti son lieu d’incarcération, pour se rendre au Plateau.

SD


Publié le jeudi 29 aout 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !