PDCI-RDA/ Le front anti-Bédié s’installe à Paris. KKB depuis hier à Paris.

Mardi 18 Juin 2013 - 01:25


PDCI-RDA/ Le front anti-Bédié s’installe à Paris. KKB depuis hier à Paris.
A Paris depuis la remise du prix Houphouët-Boigny 2013 de la paix au président français François Hollande, le président du PDCI prolonge son séjour parisien pour des raisons autant personnelles que politiques. Malgré l’arrivée des beaux jours sur les bords de Seine, il semble se profiler des moments tumultueux pour Henri Konan Bédié. En effet, il est né depuis quelques semaines, au sein des militants du PDCI en France, une frange d’hostiles au premier responsable du parti de Félix Houphouët-Boigny. A la tête de ce groupe de farouches opposants à la reconduite d’Henri Konan Bédié à la présidence du PDCI-RDA, se trouve Séry-bi Nazaire. « Il est temps maintenant pour le président Henri Konan Bédié de laisser la présidence de notre parti. Cela ne le rendra pas moins influent et important pour notre parti et au plan national. D’ailleurs les textes du PDCI le contraignent à laisser les commandes du parti au prochain congrès. Si lui et ses inamovibles amis tripatouillent les textes afin de le maintenir à son poste, alors, le parti de Félix Houphouët-Boigny risque de rentrer dans une zone de turbulence sans précédent » nous a confié le fer de lance du ‘’Tout sauf Bédié’’ à Paris. Pour ce militant, il est temps de faire la place à d’autres talents et intelligences au service du PDCI-RDA et de la communauté nationale. « Bédié dirige ce parti depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny, et il a été président de la Côte d’Ivoire. Même de l’exil jusqu’à son retour au pays, il a dirigé le parti, fût-il le plus intelligent d’entre nous, Henri Konan Bédié grandirait davantage à encourager et laisser émerger d’autres leaders et talents dans les rangs du PDCI. Il ne peut d’ailleurs plus briguer la magistrature suprême ivoirienne à raison de son âge ; pourquoi voudrait-il donc se maintenir à la tête d’un parti qu’il ne peut conduire aux présidentielles. A moins que la volonté secrète de Bédié serait de faire de notre parti, une organisation politique vassale d’un autre, plus précisément du RDR. Nous avons beaucoup trop de valeurs au sein du PDCI pour rester dans une logique de parti auxiliaire » a soutenu Séry-Bi Nazaire.
Il faudra noter que depuis quelques jours, il y a de l’agitation dans les cercles des militants du PDCI-RDA en France, et le ‘’Tout sauf Bédié’’ semble être le fruit des frous-frous entendus ça et là dans la capitale française. Nous avons également appris la présence du jeune député et président de la jeunesse du PDCI-RDA Kouadio Konan Bertin dit KKB à Paris depuis le week-end dernier. Serait-il lié à toute cette agitation dans l’establishment PDCI à Paris, ou ne serait-ce qu’une simple coïncidence de calendrier des faits ?

Jean-Paul Oro à Paris
NB: Le titre est de la rédaction.

Publié par L'Intelligent d'Abidjan du 17/06/2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !