PDCI -RDA: La bataille contre l'éligibilité de Ouattara engagée.

Vendredi 16 Janvier 2015 - 15:44


ELECTROCHOC

Ouattara n'est plus éligible, Bédié.

Dans notre précédente analyse sur les méchancetés de Bédié et de Ouattara, nous avons inhumé une bonne pour toute, l'appel de Daoukro, mais quand ses auteurs se bornent à organiser un congrès extraordinaire pour l'entériner, nous continuons de mener le combat pour la libération du PDCI RDA et du pays. Ce qui suit, émane toujours de notre logique.

En effet, l'appel de Daoukro, provoque un électrochoc dans la nation ivoirienne à l'instar de la grande marche historique du dimanche 11 janvier 2015 à Paris, organisée à la suite des actes terroristes. En divisant le PDCI RDA, Bédié coalise tout un pays contre lui et Ouattara, devenu aujourd'hui, son mentor,  pour entrave et aliénation à la démocratie . Cet appel qui n'est rien d'autre que la privation de la liberté et de ses acquis au demeurant nous confisque nos droits et nous conduit à la pensée unique donc à la dictature afin de préserver ses avantages et privilèges sans les inconvénients .

Ouattara n'a pas compris que son ainé préserve ses intérêts puis qu'il n'a plus les inconvénients de l'exercice du pouvoir parce qu'il n'est pas exposé dans sa situation actuelle, que d'avantages, tout bénéfice pour lui.         

C'est facile de faire cette invite, l'appel de Daoukro, au grand dam des militants du PDCI RDA.       

Ceux qui pensent que cet appel dépourvue de bon sens est pertinent pour apaiser un climat aussi tendu , se trompent littéralement . Car, comment quelqu'un qui n'a pas su apprécier sa propre situation ,qui n'a ainsi rien vu venir, le coup d'état qui l'a fait chuter alors qu'il en a été prévenu, peut paraître du coup un oracle? Bédié n'a jamais considéré tout ce qui touche au bonheur des ivoiriens si ce n'est pour sa propre personne, un tel "messie" prédit l'avenir radieux à Ouattara qui le croit, quand lui Ouattara, sait bien qu'il n'est plus éligible, et qu'en persistant, il crée lui même, son propre malheur.

Bédié n'écoute que lui-même. Bédié n'a jamais eu la justesse dans ses lectures et analyses qui prévalent dans ce pays depuis 93, date à laquelle, le président Houphouet mourut et lui céda son héritage.  Il dit une chose et fait son contraire. Loin de nous, un procès contre Bédié, mais ses agissements nous amènent à porter de la prudence sur ses agissements qui ternissent l'image du pays et enfin, attirer l'attention des militants du PDCI RDA et partant de tous les ivoiriens.

  Le thème du 12ème congrès , rajeunissement , renouveau et renaissance, s'en suivent les nominations des membres du conseil économique et social , il préfère ses beaux parents, quelques uns de ses proches que les autres militants, les parents pauvres. 

Bédié, devenu le nouveau monarque qui venait d'être intronisé et se voyant encastré par une mutinerie, mandant à tout un peuple d'une république de lui servir de bouclier humain si ce se mettre à sa disposition. La réponse fut traumatisante quand ce peuple, se trouvait en liesse populaire, après sa chute. Ce qui a échoué hier, doit réussir absolument aujourd'hui. Paradoxe!

Nous sommes en république. Nous lui avions servi royalement l'application de notre loi fondamentale, pour faire de lui, le président de la république à partir de l'article 11 de notre constitution. Dramane Ouattara voulait faire un braquage du pouvoir d'état  pourtant les articles prescrits dans notre constitution, s'il les avait respectés, nous ne serions pas là, aujourd'hui, à regarder notre pays, comme un cadavre, en partance pour le cimetière. Le même Henri Konan Bédié, pour mettre une corde au cou de celui qui est devenu, son mentor, publie un bel ouvrage littéraire, intitulé :"le chemin de ma vie". Une mauvaise campagne médiatique est lancée contre l'essence de son idée et le concept de l'ivoirité voit le jour et la suite, on la connait qui continue de produire ses effets collatéraux.

C'est ce qui est à la base de leur discorde et qui a entraîné le coup d'état de 1999 dont la Côte d'ivoire ne s'est jamais remise. C'est bien beau et louable si les deux frères ennemis se pardonnent , mais les stigmates sont encore palpables avec autant de souffrance qui balafrent notre pays. Ils sont en tandem  dans la dictature avec son cortège de surendettement .

Bédié qui a profité du bien fait du respect des textes , est en train de fouler tous nos textes et loi aux pieds. Bédié n'est sensé ne pas savoir que Dramane Alassane Ouattara est inéligible en état actuel, au regard de nos textes de notre constitution. Bédié grand juriste de son état, sait mieux que quiconque que les arrêts de la cours suprême sont sans recours et sans appel. Seul un référendum peut dans le cas d'espèce donner une légitimité à Ouattara.

Il a été invalidé par la cour suprême qui est  la plus haute juridiction pour nationalité douteuse. Dès lors , Bédié pour  rien au monde ne doit sacrifier notre parti le PDCI RDA encore moins faire accompagner celui qui n'a pas le droit de se présenter tant que rien n'y fit. Dramane Ouattara n'a pas changé d'état , son être , il est toujours le même.

 La Côte d'ivoire est normalisée , on n'est donc plus dans l'exception qui lui a permis de se présenter et d'être président . Sinon tous les anciens acteurs et autres peuvent aussi se présenter .               Comprenez pourquoi il a mal parlé à messieurs Obama et Hollande lorsqu'il demande que les africains respectent leur constitution . Ouattara se sent interpelé et concerné, c'est pour quoi, il fait des sorties de route en disant qu'il n'a de leçon à recevoir ni d'Hollande encore moins d'Obama. Une grave faute politique, qui se paie et il va le payer.

Les ivoiriens et toute la communauté internationale, attendent le Président Wodié sur cette question espérant qu'il dira le droit au moment venu. La marche de l'histoire et de la démocratie de notre chère patrie, se trouvent entre ses mains .

Le PDCI RDA, doit être à l'honneur de voir plusieurs de ses cadres valables, se lever pour assurer la relève afin de relever tous les grands défis du développement de notre pays. Il y a aussi une mise au point à faire ici. Pourquoi, Bédié n'a pas dit aux militants que le ministre d'état Essy Amara, Kouadio Konan Bertin (KKB), Charles Konan Banny et Kabran Brou Jérôme lui ont écrit pour lui faire part de leur candidature conformément aux résolutions du congrès souverain dont lui même émane ? Nos vieux ont pour habitude de nous dire que ma chose et notre chose c'est pas la même . Car ces cadres compétents sont notre chose pour le PDCI RDA et Dramane Alassane Ouattara est notre chose pour le RHDP donc pas confondre. 

Comme Bédié veut croiser le fer avec ses militants par mépris et frustration, alors, nous demandons à tous les militants du PDCI RDA, au nom de la mémoire du président HOUPHOUET BOIGNY de ne pas trahir nos textes qui ont donné toutes les notes de noblesse à notre congrès qui élu Bédié.

Ce futur congrès  extraordinaire provoqué en février, si ce n'est pour entériner l'appel de Daoukro a deux solutions qui s'offrent à nous pour sauver notre âme , notre grandiose et glorieuse histoire avec le PDCI RDA :

1-  reconduire les résolutions du 12ème congrès souverain .

 2- la destitution pure et simple de Bédié pour non respect de nos statuts et entrave aux intérêts du PDCI RDA et pour conflit d'intérêts partisans.

Alors, fermer les yeux sur cette dictature nous rendra tous coupables de l'aliénation du progrès. Il nous faut un électrochoc donc un sursaut national pour mettre hors d'état de nuire ces pratiques qui vont conduire tous les objecteurs de conscience que nous sommes à la MACA rien que pour nous humilier et déchirer notre tissu social. La seule prise de conscience, c'est ce que vient de nous offrir Bédié qu'on ne saura jamais de remercier de nous donner l'occasion de nous ressaisir , par sa destitution afin qu'il soit libre d'aller avec ses obligés et suiveurs créer le CNB RDR inavoué.

Soyons fiers de rester les vrais disciples du président Houphouet, actifs pour le PDCI RDA version originelle . Restons unis et debout pour le triomphe de notre parti et pour le vrai bonheur du peuple ivoirien inclusif. Est-ce une fierté de voir dans un journal propagandiste que les délégués ont verrouillé déjà le 5ème congrès extraordinaire ? Comment voulez vous que les honnêtes défenseurs de la liberté d'expression et de la démocratie , suivent des tricheurs sans vergogne? Même pas la honte ni subtilité pas plus avec élégance dans ces pratiques d'une autre époque , de la taille des pierres.  Nous prenons acte et vous rendons responsables afin de vous traduire tous devant les juridictions internationales compétentes de tout ce qui arrivera aux ivoiriens pour répondre de vos actes. Bédié et Ouattara seront en tête suivis de tous leurs obligés. La CPI n'est pas là pour les seuls pro- Gbagbo . C'est pathétique et consternant .  Car Bédié et Ouattara sont en train simplement  de nous voler notre liberté . Résistons pour faire barrage  et dire simplement: " non". Abat la dictature de ce 21ème siècle . Il nous faut une Côte d'ivoire unie et debout pour répondre à cette provocation.  Plus que du vol, c'est du terrorisme pour nous priver de notre liberté avec les  kalash sur la tempe de jeune la démocratie . Cette pratique crée un terreau social et risque de réveiller des conséquences imprévisibles . Bedié et Ouattara  , ne volez pas notre liberté.    C'est pas avec notre liberté que vous allez payer la facture de votre lutte de leadership .             

Joël Ettien président de CR PDCI RDA France

Nestor Koffi membre du bureau politique .

Côte d'ivoire unie, pour les libertés publiques
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !