PDCI/Congrès extraordinaire: Le parti joue sa survie

Vendredi 23 Janvier 2015 - 03:10


Henri Konan Bédié, président du PDCI
Henri Konan Bédié, président du PDCI
De toute évidence, le congrès extraordinaire du PDCI de Février prochain sera celui de tous les dangers. Et les manigances selon des sources concordantes pour imposer la candidature unique aux militants vont laisser des plumes qui n’augurent pas d’une cohésion au sein du parti.

Le PDCI joue gros au congrès extraordinaire du 21 Février prochain. La volonté de la majorité des militants de voir un cadre du parti briguer la magistrature suprême en Octobre 2015 va-t-elle se noyer sur l’autel des ambitions personnelles du clan Bédié ? C’est l’interrogation majeure qui est au cœur de ce conclave. Le parti joue sa survie et est à l’épreuve de sa cohésion .L’appel de Daoukro n’est il pas une mort programmée du PDCI, comme le disent les militants ?Comment le PDCI qui est le plus grand parti politique de Côte d’Ivoire peut-il renoncer à participer à une élection présidentielle ?Autant de questions qui discréditent le projet politique de Bédié .Kouadio Konan Bertin ,Kablan Brou, Charles Konan Banny et Essy Amara, candidats à la candidature du PDCI à la future présidentielle vont-ils accepter la forfaiture qui se prépare ?La question mérite d’être posée au regard des sons discordants, en notre possession, sur l’organisation de ce congrès. C’est le secrétaire exécutif du parti, Maurice Kakou Guikahué qui donne le ton de ce que sera le congrès extraordinaire du PDCI qui se prépare. « Le délégué qui n’est pas pour l’appel de Daoukro sera dégagé. On vient au congrès, on lit la résolution, on applaudit et c’est fini. »Ces propos de Maurice Kakou Guikahué constituent une entorse à la démocratie au sein du PDCI et augurent du manque de traçabilité que réclament les militants. Les délégués ont donc une responsabilité historique vis-à-vis des militants. Et Bédié a l’obligation morale de préserver l’héritage de Félix Houphouët Boigny. C’est en Décembre 2012 que s’est tenu le 12°congrès du PDCI qui a décidé à la majorité de la participation du parti à la présidentielle de 2015.Contre toute attente cette résolution est mise en cause par le président du parti dans son appel de Daoukro .Une situation qui crée un malaise au sein du PDCI car contraire à la volonté du parti.

Par K Y
Publié le vendredi 23 janvier 2015  |  Le Belier Intrépide




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !