Ouattara est-il encore crédible ?

Mardi 22 Mai 2012 - 05:44


Ouattara est-il encore crédible ?
Dramane Ouattara à donné une interview a Rfi le dimanche dernier. Dans le fond de cette campagne de communication, gît son bilan depuis son investiture le 21 mai 2011. L’impression qui se dégage de cette interview est que l’homme n’a rien perdu de son mépris pour les Ivoiriens. Sauf que cette fois-ci, après un an de pouvoir, l’homme a pris conscience de la vanité de tout ce qu’il dit. Il sait qu’il a perdu la faveur de l’état de grâce. Son image s’en est trouvée écornée. Trop de slogans ont subi en effet l’épreuve du temps et de la vérité. Trop de combats ont été aussi perdus dans le soutien aux amis. C’est un Dramane Ouattara sans solutions et désormais seul face à son destin qui, n’eût été l’orgueil de ceux qui chutent, aurait fait pire que se mettre à genoux pour supplier les Ivoiriens d’être patients et d’attendre un ou deux ans encore avant de voir la pluie de milliards. Même là, la certitude qui caractérisait l’économiste qu’il se gargarise d’être, l’a quittée. Une simple question nous vient alors immédiatement à l’esprit. Le PPTE est pour le mois de juin prochain. Pourquoi devrait-on attendre encore un ou deux ans avant de voir le bout du tunnel ? Les Ivoiriens discutent beaucoup aujourd’hui dans leurs salons. Ils échafaudent des plans de sorties de cette crise qui chaque jour devient plus profonde. A l’une de mes questions qui transpiraient le désespoir pour un pays qui, même en ayant pris un faux départ, aurait pu se remettre sur les rails avec cette opportunité du PPTE, un jeune ivoirien, diplômé de science-po Paris, m’a froidement répondu : « le PPTE n’est plus un atout pour nous. Au contraire il aurait fallu ne plus l’avoir. On aurait conservé toutes nos chances de l’obtenir dans des circonstances plus clémentes. Nous sommes exactement dans la situation de quelqu’un qui prend un crédit pour rembourser un autre crédit. Il n’a aucune chance de sortir de sa pauvreté. Ce qu’il nous faut aujourd’hui, c’est un chef d’Etat légitime. Au sens ou la légitimité rime ici avec la crédibilité. Il nous faut un président crédible qui nous demande de faire des sacrifices énormes nous permettant de reconstituer une économie sans endettement pour redécoller. Car sans adhésion de tous à une politique de récession économique, personne ne peut nous sortir du gouffre où nous plongeons. » Alors après un an de gouvernance à vue et avec des réponses ou des solutions aussi oiseuses les unes que les autres aux préoccupations essentielles des ivoiriennes, Dramane Ouattara est-il encore crédible ?



Joseph Marat

 
 
 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !